Proximus vous connecte en vidéo à un médecin avec l’«app» doktr

Proximus vous connecte en vidéo à un médecin avec l’«app» doktr

Avant de vous connecter à un médecin, l’application doktr vérifiera que vous avez besoin de «soins primaires de base», qui relèvent «de la médecine de base». BELGA

L’application mobile doktr organisera bientôt gratuitement des consultations vidéo avec des généralistes.

Proximus entre de plain-pied dans le monde de la santé en ligne. Dès le moins de juin 2021, son application doktr vous connectera en vidéo à un médecin généraliste, du lundi au vendredi, de 9 à 18 heures.

Concrètement, cette application de téléconsultation médicale sera disponible sur iPhone, iPad, les smartphones et les tablettes Android. Le service itsme se chargera de vérifier votre identité et celle du docteur appelé à vous ausculter à distance. « La plate-forme est ouverte à tous les patients et à tous les médecins belges», précise Renaud Tilmans (Proximus).

Dans une première phase, seuls les «soins primaires de base » seront pris en compte. En préambule au direct vidéo, un questionnaire vous permettra de sélectionner sommairement vos symptômes: fièvre, toux, allergie…

Proximus vous connecte en vidéo à un médecin avec l’«app» doktr
«Rencontrez un docteur sur votre smartphone», promet l’application doktr de Proximus. BELGA

5 consultations par mois

Une fois la communication établie, le praticien sera en mesure de vous interroger, avant d’éventuellement délivrer une ordonnance ou un certificat. Les prescriptions privilégieront les médicaments génériques. En théorie, les médicaments susceptibles de générer dépendance ou accoutumance seront interdits.

Le patient sera limité à cinq téléconsultations par mois. Elles seront gratuites, jusqu’à une éventuelle modification du cadre des mesures covid. «Le médecin est remboursé de 20€ par l’INAMI», souligne Proximus.

La vidéo de la consultation n’est pas conservée. Le patient reçoit dans la foulée un compte-rendu écrit assorti des éventuels documents (certificat, prescription). Ces données sont disponibles 48 heures avant d’être irrémédiablement détruites.

À l’avenir, l’application doktr devrait élargir son spectre et ne plus se limiter à la médecine générale. Proximus imagine par exemple des prises en charge pluridisciplinaires de maladies spécifiques.

Nos dernières videos