article abonné offert

SAMBREVILLE

Vols avec violence chez des seniors

«Si tu ne nous dis pas où est l’argent, on va te faire mal!». Voilà le genre de phrase qui doit peut-être encore hanter les nuits de cette Sambrevilloise, âgée de 76 ans au moment des faits.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 27 des 216 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos