LA LOUVIÈRE

La RAAL veut investir 16 millions€ pour un nouveau stade de foot et de rugby à La Louvière

La RAAL veut investir 16 millions€  pour un nouveau stade de foot et de rugby à La Louvière

La RAAL veut se construire un nouveau stade de 8 600 places, dont elle serait propriétaire et qu’elle partagerait avec le Rugby Club de Soignies. RAAL/ Carré 7

La RAAL a dévoilé son projet de nouveau stade. Un projet ambitieux, à 16 millions€, et inédit pour un club de niveau amateur.

Quand Salvatore Curaba a entrepris de ressusciter la RAAL en 2017, la construction d’un nouveau stade était déjà évoquée.

Quatre ans plus tard, ce qui pouvait être considéré comme un doux rêve est devenu très sérieux. Vendredi dernier, le club de foot déposait un dossier répondant à un appel à projet de la Ville de La Louvière pour la redynamisation du site du Tivoli. Ce lundi, le club a dévoilé dans une vidéo les contours de son projet sur lequel il travaille activement depuis une dizaine de mois. Qu’en retenir?

1.Un stade pour les affaires et pour l’ambiance

Si le stade communal du Tivoli est un lieu mythique qui a fait vibrer les supporters des Loups, il accuse le poids des ans et ne correspond plus aux standards, sur lesquels la RAAL veut s’appuyer pour évoluer.

«C’est un stade qui a rendu de loyaux services, mais aujourd’hui c’est très difficile d’organiser des réceptions VIP et business. Il y a 15 ans, il y avait un chapiteau sur le parking et ce n’est plus envisageable aujourd’hui. D’autre part, la piste d’athlétisme est un frein à l’ambiance que l’on voudrait avoir», explique le président du club Salvatore Curaba.

Ce dernier émet aussi des doutes sur sa conformité vis-à-vis des standards de la D1A. Car oui, l’objectif ultime de la RAAL est de retrouver l’élite du foot belge à court ou moyen terme. Salvatore Curaba veut donc un stade mêlant d’une part ambiance feutrée propice aux affaires et d’autre part une dimension chaudron où les supporters peuvent mettre le feu.

La RAAL veut investir 16 millions€  pour un nouveau stade de foot et de rugby à La Louvière
RAAL/ Carré 7

Concrètement, le stade compterait 8 600 places, dont 550 VIP et 900 business. 800 places seraient réservées pour les groupes de supporters locaux et 500 pour les supporters des visiteurs. Le reste serait dévolu au grand public. Le stade serait fermé, avec quatre tribunes jointes.

Il serait conçu pour répondre aux normes UEFA de catégorie 3, mais pourrait être facilement adapté à la catégorie 4 au cas où la RAAL retrouvait la scène européenne. Si le projet voit le jour, l’actuel stade du Tivoli serait dédié à l’athlétisme. A voir également si l’UR La Louvière-Centre, l’autre club de foot, y poursuivrait sa résidence entamée peu après la faillite de la RAAL originelle.

2.Un stade toujours au Tivoli

Le lieu d’implantation du nouveau stade a été mûrement réfléchi. S’il a été question de le construire sur un ancien site Duferco, la RAAL a finalement décidé de rester au Tivoli. Ce stade verra le jour entre le stade communal actuel et l’hôpital.

«Le stade se trouvera du côté de l’avenue Max Buset, là où il y a moins d’habitations. Il y aura donc moins de nuisances, moins de bruit pour les riverains», explique Toni Turi, directeur de la RAAL.

Point de vue mobilité et stationnement, la RAAL indique avoir un accord pour pouvoir utiliser des parkings de l’hôpital lors des matchs. Enfin, le contournement est, en construction, facilitera l’accès au stade.

3.Un stade mixte foot et rugby

C’est l’info surprise de l’annonce: le stade ne sera pas uniquement dédié à la RAAL et au football, mais aussi au rugby. En effet, l’équipe première du RC Soignies, à l’étroit dans ses installations, viendra disputer ses matchs de plus haut niveau. Dirigé par Dany Roosens, le roi du béton dans la région du Centre, le club sonégien fait partie du top de la planète ovale noir-jaune-rouge et voudrait tutoyer le niveau européen.

La RAAL veut investir 16 millions€  pour un nouveau stade de foot et de rugby à La Louvière
Le RC Soignies compte jouer certains matchs de prestige à La Louvière. RAAL
«Avec la RAAL, on s’est vite retrouvé sur l’importance d’avoir un temple commun sur lequel on va mettre en valeur le rugby en ce qui nous concerne, grâce aux compétitions du club, mais aussi des compétitions internationales», indique Dany Roosens. Le stade pourrait effectivement intéresser la Fédération belge de rugby, dans la mesure où les installations professionnelles dédiées au ballon ovale sont très rares chez nous.

Pour l’anecdote, signalons que tant la RAAL que le RC Soignies partagent l’amour du vert et blanc. Les deux formations se sentiront donc à la maison.

MISE A JOUR 21/05 | Dans la version originale de l’article, nous indiquions que Soignies jouerait ses matchs de D1 dans ce nouveau stade. Ce ne sera pas le cas, ou en tout cas pas systématiquement.

4.Un stade à 16 millions€

La RAAL table sur un budget de 16 millions€ pour construire son nouvel antre. Pour trouver cette somme, Elle va procéder à une augmentation de capital de 6 millions€. Les 10 millions restants doivent provenir de prêts bancaires.

Pour le club, pas question de passer par une société immobilière ou tout autre arrangement du style. «Nous voulons que la RAAL soit autonome avec son stade, qu’elle ne dépende pas d’une organisation pouvant lui mettre des bâtons dans les roues», indique Toni Turi.

Un tel investissement pour un club évoluant au 4e niveau national est assez culotté. «C’est un investissement important, surtout quand on sait qu’on est encore dans le monde amateur. Nous devons prévoir un plan financier solide, permettant de rentabiliser le projet et garantir la pérennité de la RAAL.»

Cette pérennité passera obligatoirement par une progression sportive: pas question donc de végéter trop longtemps en D2 amateurs. L’objectif est d’avoir atteint la N1 voire la D1B quand le stade sera opérationnel.

5.Objectif 2023

L’ambition est de commencer les travaux en juillet 2022 et d’inaugurer le stade en juillet 2023. Pour la RAAL, le plus compliqué commence. «Il faut d’abord gagner l’appel à projets. Même si nous sommes les initiateurs du projet, la Ville avait l’obligation de lancer un appel à projets.» Les résultats seront connus dans un mois, le 15 juin.

Ensuite, la RAAL devra obtenir son permis de bâtir. «On a le gros avantage qu’il y a déjà un stade sur le site.» Enfin, il faudra s’assurer que la construction du stade restera bien dans l’enveloppe des 16 millions€. Au-delà, le projet tel qu’envisagé tomberait à l’eau.

La RAAL veut investir 16 millions€  pour un nouveau stade de foot et de rugby à La Louvière
Le stade de la RAAL devrait pousser à côté du stade du Tivoli actuel. RAAL

Nos dernières videos