SAINT-GILLES

La façade du stade de l’Union, «exemple important de l’art à vocation sportive», sera rénovée

La façade du stade de l’Union, «exemple important de l’art à vocation sportive», sera rénovée

Une des étapes menant l’Union en D1 sera aussi de rénover les parties classées de son enceinte de 1922, chaussée de Bruxelles à Forest. ÉdA – Julien RENSONNET

La façade classée du stade Joseph Mariën, l’enceinte de l’Union Saint-Gilloise, va être rénovée. Les bas-reliefs expressionnistes sont un rare témoignage de l’art bruxellois à vocation sportive.

La façade du stade Joseph Mariën, la fameuse enceinte historique de l’Union Saint-Gilloise dans le parc Duden, va pouvoir être restaurée. La Région a en effet délivré à la Commune de Saint-Gilles le permis qui permet les travaux sur cette enceinte classée depuis 2010.

«Après une procédure impliquant la Commission Royale des Monuments et Sites et la direction du patrimoine, je peux confirmer qu’Urban. brussels a délivré le permis d’urbanisme permettant la rénovation de cette façade emblématique de la chaussée de Bruxelles», annonce ainsi Pascal Smet, Secrétaire d’état bruxellois au Patrimoine (one. Brussels/Vooruit). «Le travail se poursuit en vue de mettre aux normes le stade pour la D1, tandis que la réflexion, avec tous les acteurs, pour le moyen terme a été initiée».

La façade du stade de l’Union, «exemple important de l’art à vocation sportive», sera rénovée
Les bas-reliefs expressionnistes du stade Mariën sont un rare témoignage de l’art bruxellois à vocation sportive de l’entre-deux-guerres. Cabinet Smet

Les cris encourageant les jaunes et bleu dans le bas du parc Duden ne datent pas d’hier. Le club y siège en effet depuis 1919. Son stade a été conçu en 1922 par l’architecte Albert Callewaert. «C’est un exemple bruxellois important de bâtiments à vocation sportive de l’entre-deux-guerres», développe le cabinet Smet. «La construction se démarque par sa longue façade Art Déco agrémentée de bas-reliefs expressionnistes dus au sculpteur Oscar De Clerck. Ils évoquent le football et l’athlétisme, les deux disciplines qui firent la renommée du club».

«Cette façade fait partie de l’histoire du club et sa protection accompagne ainsi son renouveau sportif», estime Charles Picqué, bourgmestre de Saint-Gilles (PS). C’est pourquoi la commune apporte sa pierre à l’édifice du retour en D1 en rénovant ce témoignage architectural rare. L’idée est donc de restaurer les parties classées: la façade principale de la chaussée de Bruxelles et les deux entrées latérales. Outre ces éléments, les guichets, la salle VIP et le hall d’entrée principal du stade sont aussi classés depuis 2010. Et le décor vert qui enjolive cette enceinte unique en Belgique n’est pas en reste puisque le parc Duden est lui-même classé depuis 1973.

La façade du stade de l’Union, «exemple important de l’art à vocation sportive», sera rénovée
Sur la façade, une gravure rappelle l’intervention architecturale d’Albert Callewaert et du sculpteur Oscar De Clerck. ÉdA – Julien RENSONNET

«Voir l’avenir en respectant son passé. C’est le défi que doivent relever l’Union et la commune de Saint-Gilles. En organisant son retour parmi l’élite du football belge dans un stade classé, l’Union Saint-Gilloise ose cette alliance entre histoire et futur», se félicite ainsi Pascal Smet.

Nos dernières videos