FOOTBALL

Genk commence à y croire: «On prend chaque match comme une finale»

Genk commence à y croire: «On prend chaque match comme une finale»

Photo News

Vainqueur d’Anderlecht (1-2), Genk s’est rapproché à deux unités du FC Bruges, qui accueillera l’Antwerp ce dimanche (18h30). La pression s’intensifie sur le Club, qui n’a pas droit à l’erreur.

Vainqueur de la Coupe de Belgique contre le Standard (2-1), Genk savait que les play-off pouvaient être envisagés avec un brin de pression en moins. Au fil des matches, et de leur 10/12, les Limbourgeois commencent à mettre la pression sur le FC Bruges, justement. Les Blauw en Zwart ont toujours deux points d’avance, et un match de moins, qu’ils disputeront contre l’Antwerp ce dimanche. Mais ils ne pourront pas être battus, sous peine de rester à la merci du Racing, qu’ils accueilleront lors de la dernière journée.

«On va pouvoir se reposer et regarder Bruges, c’est bien de leur mettre la pression», souriait Cyril Dessers, le buteur décisif de Genk, hier soir. Théo Bongonda, dans un sourire, a glissé: «Si tout se passe bien, il y aura peut-être un très bon match pour nous à Bruges.» Avant cela, l’ailier belge avait expliqué: «On prend chaque match comme une finale, sans se focaliser sur le titre.» Pour John Van den Brom, le titre ne semble pas tout à fait tabou. «On s’est rapproché de la deuxième place (qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions), et on va voir ce que va donner le match de dimanche. Ce sera peut-être une belle semaine.»

La joie des joueurs de Genk, après la rencontre, confirmait que les Limbourgeois commencent à y croire, au titre.

Nos dernières videos