FOOTBALL

Premier revers pour Anderlecht, Genk met la pression sur Bruges: ce qu’il faut retenir du match

Premier revers pour Anderlecht, Genk met la pression sur Bruges: ce qu’il faut retenir du match

Le Japonais Ito en a fait voir de toutes les couleurs aux Mauves. BELGA

Portés par un Ito de feu, les Genkois ont pris le dessus sur Anderlecht au terme d’une rencontre très intense et mettent la pression sur le Club de Bruges (1-2). C’est la première défaite des Mauves dans ces Champions play-offs.

En allant s’imposer à Anderlecht samedi lors de la 4e journée des Champions’ play-offs, le Racing Genk est bien parti pour être l’équipe de ce tour final pour le titre. Grâce à Onuachu et Dessers, les Limbourgeois ont ajouté trois nouveaux points à un bilan désormais de dix points sur douze.

Au classement, cette victoire de Genk met une grosse pression sur le leader brugeois. Les Limbourgeois (38 points) restent deuxièmes, mais se rapprochent à 2 longueurs du Club, qui affronte l’Antwerp ce dimanche.

De son côté, Anderlecht a concédé sa première défaite après avoir signé trois partages. Le club bruxellois compte 32 points, tout comme l’Antwerp. Anderlecht est désormais quasiment hors de la course pour la deuxième place, qualificative pour la Ligue des champions.

Sardella: une boulette et une blessure

Premier revers pour Anderlecht, Genk met la pression sur Bruges: ce qu’il faut retenir du match
Le défenseur anderlechtois a été contraint de quitter le terrain. BELGA
Très appliqués dès l’entame de match, les Genkois se procurent la première occasion par l’intermédiaire d’Ito, dont la frappe de l’extérieur est bien arrêtée par Verbruggen. Le virevoltant ailier japonais fait également admirer sa qualité de centre avec deux bons ballons manqués de peu par Onuachu. Alors qu’en face, les Anderlechtois ont de bonnes intentions mais loupent systématiquement leur dernier geste.

Au quart d’heure, Sardella ne voit pas le pressing d’Ito, qui lui chipe le ballon et trouve Bongonda. La frappe du Belge est déviée par le gardien Mauve… dans les pieds d’Onuachu, qui ne se fait pas prier pour ouvrir le score (0-1). Et la malchance semble poursuivre Sardella, contraint de sortir sur blessure avant la demi-heure de jeu.

Nmecha profite d’un cadeau genkois

Mal embarqué, le Sporting réagit de la meilleure des façons en égalisant sur sa première véritable occasion du match.

Sur une offensive côté gauche, Munoz dévie malencontreusement une remise de Verschaeren sur Nmecha, qui canonne dans la lucarne et ne laisse aucune chance à Vandevoordt (1-1).

Genk émerge après une seconde période intense

Premier revers pour Anderlecht, Genk met la pression sur Bruges: ce qu’il faut retenir du match
Dessers n’avait plus marqué depuis le 6 décembre. Photo News
Après la pause, le Racing Genk revient sur la pelouse avec de très bonnes intentions et un Ito, toujours aussi dangereux. Les visiteurs accumulent les occasions, sans toutefois trouver la faille dans la solide défense anderlechtoise.

Petit à petit, la domination limbourgeoise se relâche et les débats s’équilibrent. Mais le coaching de Van den Brom est payant. À peine rentré au jeu, Dessers profite d’un marquage laxiste de Trebel pour donner l’avantage à Genk de la tête (1-2). C’est son premier but depuis le 6 décembre dernier.

Une ultime occasion de Bruun Larsen donne des sueurs froides à Genk, qui finit malgré tout par s’imposer.

Encore des soucis avec le VAR

Décidément, le VAR semble avoir un problème avec Anderlecht et Genk. Mercredi, la camionnette était arrivée en retard à la Luminus Arena, à cause d’une confusion… entre Gand (Gent) et Genk. Cette fois, la communication entre le bus du VAR et le terrain n’était pas possible. Il a fallu près d’une demi-heure pour que l’assistance vidéo soit disponible.

La fiche technique

Arbitre: Jonathan Lardot

Buts: Onuachu (0-1, 16e), Nmecha (1-1, 31e), Dessers (1-2, 86e)

Cartes jaunes: Hrosovsky (50e), Murillo (72e), Bongonda (90e+5)

Anderlecht: Verbruggen, Murillo, Miazga, Sardella (27e Cobbaut), Mykhailichenko, Sambi Lokonga (81e Trebel), Cullen, El Hadj, Asjimeru (64e Bruun Larsen), Verschaeren (64e Amuzu), Nmecha.

Genk: Vandevoordt, Arteaga, McKenzie, Cuesta (70e Lucumi), Munoz, Hrosovsky, Heynen, Bongonda, Thorstvedt (82e Oyen), Bongonda, Onuachu (76e Dessers), Ito.

Nos dernières videos