Qui était Napoléon?

Le musée Wellington de Waterloo présente une exposition intitulée «L’Empire en Playmobil», jusqu’au 5 septembre. IL s’agit d’une grande maquette d’environ sept mètres sur cinq évoquant la bataille de Waterloo à l’aide d’environ 1 200 Playmobil. BELGA

On célèbre les 200 ans de la mort de Napoléon Bonaparte. Qui était cet empereur devenu plus puissant que tous les rois de France? Un personnage controversé (qui suscite des avis très différents).

Napoléon est né en Corse le 15 août 1769. Notons que c’est aussi en 1769 que la Corse est devenue française.

Il fait partie d’une famille de huit enfants dont il est le deuxième. À 10 ans, il est inscrit à l’école militaire et devient lieutenant six ans plus tard. Il a 20 ans quand la Révolution française éclate.

Durant cette période de troubles intenses, la France passe d’une monarchie à une république. Différents pays entrent en guerre avec la France, craignant la révolution qui la secoue. Napoléon est sur le front (aux combats). Il s’y distingue tellement qu’à 24 ans, il est nommé général! Le jeune militaire avance vite, sa tactique est toujours la même, il veut surprendre l’ennemi. Il aime venir là où on ne l’attend pas. Il veut le pouvoir. Il organise un coup d’État, une prise du pouvoir par la force. À 30 ans, il dirige la France et vise désormais à étendre son pouvoir à toute l’Europe.

Devenir un empereur

Napoléon est la cible d’un attentat meurtrier et parvient à déjouer plusieurs complots contre lui. Alors, il décide de se donner le titre d’empereur et se fait appeler Napoléon 1er. À présent, il n’est plus question de le contredire. La surveillance est partout. Il s’entoure de sa famille et distribue à ses proches les titres de ducs et de princes.

Il multiplie les guerres pour étendre son royaume. En 1811, il domine toute l’Europe. C’est aussi cette année-là que naît le fils qu’il a eu avec Marie-Louise, la fille de l’empereur d’Autriche.

Mais tous les peuples conquis ne supportent pas la domination française. Les Anglais, en particulier, refusent cette domination.

Napoléon veut ruiner l’Angleterre en l’empêchant de commercer avec le reste de l’Europe. Il met en place ce qu’il appelle «le blocus continental», c’est-à-dire l’interdiction pour l’Europe de commercer avec cette puissance.

En 1814, plusieurs pays s’unissent. Russie, Angleterre, Prusse, Autriche, Suède combattent l’armée de Napoléon à Leipzig (Allemagne). L’empereur perd la bataille et renonce au pouvoir. Plus exactement, il est déchu du trône de France et se retrouve à n’exercer le titre d’empereur que sur la petite île d’Elbe où il est exilé.

La bataille de Waterloo

Renonce-t-il vraiment au pouvoir? Pas encore. Avec 1 000 soldats, il décide de marcher vers Paris. Louis XVIII, alors sur le trône, s’enfuit et le 20 mars 1815, Napoléon reprend le pouvoir. Il y restera seulement 100 jours. Car des pays qui veulent le voir partir reforment une coalition (alliance) et l’affrontent. C’est la bataille de Waterloo, en Belgique.

Le 18 juin 1815, l’armée française, commandée par Napoléon, affronte l’armée des alliés, commandée par le duc de Wellington.

Cette armée se compose de Britanniques, d’Allemands et de Néerlandais. Ce sera la dernière.

Napoléon finira sa vie sur l’île de Sainte-Hélène au milieu de l’océan Atlantique. Il meurt le 5 mai 1821, à l’âge de 51 ans.

Le sondage de la semaine