CYCLISME

VIDÉO | Giro: Mäder remporte la 6e étape, Evenepoel passe deuxième du général

VIDÉO | Giro: Mäder remporte la 6e étape,  Evenepoel passe deuxième du général

Gino Mäder (Bahrain Victorious) a remporté la 6e étape du Tour d’Italie AFP

Gino Mäder (Bahrain Victorious) a remporté la 6e étape du Tour d’Italie (WorldTour) jeudi entre Grotte di Frasassi et San Giacomo. Le Suisse a devancé Egan Bernal (Ineos Grenadiers) et Dan Martin (Israel Start-Up Nation).

Quatrième, Remco Evenpoel (Deceuninck-Quick Step) prend la deuxième place du classement général derrière le Hongrois Attila Valter (Groupama-FDJ), nouveau leader.

Un groupe de huit coureurs s’échappait en tête en début de course avec Jimmy Janssens (Alpecin-Fenix), Bauke Mollema (Trek-Segafredo), Gino Mäder et Matej Mohoric (Bahrain Victorious), Dario Cataldo (Movistar), Geoffrey Bouchard (AG2R Citroën), Simon Gugliemi (Groupama-FDJ) et Simone Ravanelli (Androni Giocattoli-Sidermec).

Après avoir compté plus de six minutes de retard, le peloton se mettait en route dans le Forca di Presta sous l’impulsion d’Ineos Grenadiers. Au moment d’aborder la montée finale vers San Giacomo, ils n’étaient plus que quatre coureurs en tête avec Mollema, Cataldo, Mäder et Mohoric qui était rapidement lâché par ses compagnons d’échappée.

Alors que le peloton se rapprochait à une minute, Mäder tentait sa chance seul à 3 km de l’arrivée. Le Suisse résistait au retour d’un groupe composé d’Evenepoel, Bernal, Martin et Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) pour décrocher la deuxième victoire de sa carrière.

Bernal remportait le sprint pour la deuxième place devant Martin. Evenepoel se contentait lui de la 4e place pour prendre la deuxième place du classement général à 11 secondes du Hongrois Attila Valter qui s’empare du maillot rose. Egan Bernal se classe troisième à 16 secondes.

Vendredi, la 7e étape mènera le peloton entre Notaresco et Termoli sur un parcours de 181 km.

Mäder dédie sa victoire à Mikel Landa

«C’était un coup dur de perdre Mikel et nous voulions lui rendre hommage ce jeudi ou dans les jours qui viennent», a précisé Mäder. «Nous avions pour objectif d’attaquer et je voulais prendre l’échappée du jour et cela m’a souri. J’ai eu de la chance que mon équipier Matej Mohoric était très solide. Sans lui, je n’aurais pas gagné.»

«Je me sentais très bien et je voulais vraiment gagner mais je savais que ce ne serait pas facile. Lorsque je me suis retrouvé seul en tête, j’ai commencé à douter», a reconnu le Suisse qui avait encore en tête l’étape de Paris-Nice où il avait été repris à quelques mètres de l’arrivée par Primoz Roglic. «Cela m’a traversé l’esprit et j’avais peur que la même chose arrive. Cette fois, j’ai pu gagner et j’en ai profité dans les 100 derniers mètres.»

Louis Vervaeke glisse à la 5e place du général: «Je ne peux rien me reprocher»

2e du général avant le départ, Louis Vervaeke a terminé à la 22e place de la 6e étape du Tour d’Italie à 1:12 du vainqueur Gino Mäder. Au classement général, le coureur d’Alpecin-Fenix occupe désormais la 5e place à 25 secondes d’Attila Valter, nouveau leader.

«C’était une journée spéciale», a reconnu Vervaeke, cité par un communiqué de son équipe. «J’étais étonné que De Marchi lâche si rapidement et cela m’a donné des ailes. J’ai commencé à avoir froid dans la descente et j’ai essayé d’arriver le plus vite possible sur la ligne. J’ai eu un peu de mal dans la dernière montée car j’avais froid et je n’avais pas pu me ravitailler. Je ne peux rien me reprocher, les conditions sont les mêmes pour tout le monde. Ce n’est qu’une question de secondes.»

Nos dernières videos