LIÈGE

Les soignants du CHR de la Citadelle ont mis un genou à terre «pour rappeler leurs conditions de travail difficiles»

Plusieurs actions ont lieu en cette journée mondiale des infirmiers et infirmières. Au CHR de la Citadelle, on a mis un genou à terre. Tout un symbole.

Il est 11h lorsque les soignants du CHR mettent un genou à terre. Le temps s’arrête. Infirmiers et infirmières espèrent faire entendre leur malaise, alors qu’ils sont désormais littéralement sur les genoux après plus d’un an de crise du Covid.

Ils souhaitent par cette action «rappeler leurs conditions de travail difficiles, et appellent le monde politique à une revalorisation, un refinancement et un réenchantement de leurs métiers», précise le porte-parole du CHR de la Citadelle.

Déblocage des dossiers de financement

Ce mardi, le front commun syndical CNE, Setca et CGSLB de l’ensemble du secteur a demandé un déblocage des dossiers de financement concernant les infirmières pour le 15 juin prochain.

«À ce jour, pas d’arrêté ni de circulaire permettant la mise en œuvre de ces budgets. En attendant, ce sont des centaines de millions d’euros destinés à des emplois supplémentaires sur le terrain, qui ne sont pas affectés là où ils doivent, alors que le personnel est sur les genoux! Cela représente plus d’un emploi équivalent temps plein par unité de soin. C’est intolérable», clament les syndicats.

«Certains employeurs tentent de détourner le financement venant du fonds Blouses Blanches pour compenser l’impact financier de la crise. Et de nombreux employeurs et médecins font primer les impératifs économiques au détriment de la qualité des soins et des conditions de travail.», déplore encore le front commun.

Tout le monde à terre au MontLégia

Autre action choc, au MontLégia cette fois, où le personnel infirmier est carrément tombé par terre.

«Nous les infirmiers, sommes tombés à terre symboliquement pour dénoncer des conditions de travail devenues dangereuses pour la santé tout entière d’une population... Je vous rassure, on s’est relevé cette fois mais pour combien de fois encore...»


Nos dernières videos