BELGIQUE

De Croo sur les seuils de vaccination à atteindre: «Contraignant selon moi, mais il faut être raisonnable»

Le Premier ministre Alexander De Croo a apporté des précisions concernant les seuils de vaccination annoncés lors du Comité de concertation, dans l’optique du déconfinement.

Le Comité de concertation de ce mardi s’est accordé sur la mise en place d’un plan «Été», c’est-à-dire d’un calendrier reprenant diverses échéances, lesquelles serviront à déclencher la poursuite des assouplissements, secteur par secteur, selon plusieurs étapes et sous certaines conditions.

Parmi ces conditions, des seuils minimales à atteindre dans la vaccination de la population: le 1er juillet, 60% de la population des 18 ans et plus devra avoir reçu sa première dose du vaccin. Pour le début août, on vise 70%. Tandis que 1er septembre, on espère que 70% des personnes majeures auront reçu leur seconde dose du vaccin.

«Ces seuils sont-ils indicatifs ou contraignants?», a demandé Fabrice Grosfilley en recevant le Premier ministre ce matin sur Bel RTL.

«Ce sont des chiffres sur lesquels on se base pour prendre des décisions. Moi je les prendrais d’une manière assez contraignante, mais si on est à 1% du seuil, je pense qu’il faudra être un peu raisonnable. Mais honnêtement, ces chiffres-là sont tout à fait atteignables», a précisé Alexander De Croo.

Sur la rapidité du plan, le libéral se défend d’aller trop vite. «C’est une ouverture en maîtrisant les risques. La campagne de vaccination nous donne des fondations solides. 40% des adultes sont vaccinés une première fois. Et d’ici le 9 juin, 2,2 millions de Belges supplémentaires seront vaccinés. La population à risque, pour laquelle on a pris toutes ces mesures, sera protégée. Donc c’est normal qu’on passe à un stade supérieur», a-t-il nuancé.

Concernant la réouverture totale de l’horeca, elle est bien conditionnée à la mesure du CO2 a annoncé le Premier ministre.

«Il y aura des contraintes de ventilation. Dans les restaurants, on obligera la présence d’un dispositif mesurant la qualité de l’air. Pour l’instant, c’est obligatoire dans les cafés et les restaurants, et dans les salles de fitness, car ce sont des endroits où c’est le plus applicable. Mais je conseillerais à tous ceux qui veulent être prudents de le faire».

Et d’ajouter une mise en garde: «Il y aura des contrôles, qui seront plus du coaching dans un premier temps, mais qui dans un deuxième temps pourraient mener à la fermeture».



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos