CORONAVIRUS

Employé au call center du centre de vaccination, il favorisait ses amis

Employé au call center du centre de vaccination, il favorisait ses amis

En tout, la ville de Diest a décelé 15 rendez-vous indus et a pu en annuler 8 du planning de vaccination. Brian Jackson - Fotolia

La ville de Diest dans la province du Brabant flamand a décidé de licencier un membre du personnel employé dans la centrale d’appel d’un centre de vaccination.

La personne avait injustement réservé des rendez-vous pour des collègues, amis et proches. Une enquête disciplinaire vise aussi trois autres membres du personnel.

La ville avait constaté des irrégularités dans les réservations dès le 4 mai dans le centre de vaccination Den Amer. Le directeur général avait immédiatement ouvert une enquête et le collège échevinal avait été informé.

Après une audition mardi soir, le collège a pris la décision de mettre fin avec effet immédiat au contrat de travail d’un membre du personnel au motif que la confiance a été brisée et de faits avérés.

Au cours de la procédure, une autre affaire est remontée au sujet d’un membre du personnel qui aurait aussi pris de rendez-vous pour son cercle professionnel et privé. Une audition aura lieu mercredi.

En tout, la ville de Diest a décelé 15 rendez-vous indus et a pu en annuler 8 du planning de vaccination.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos