ESCRIME

PHOTOS | Les élèves du Séminaire de Floreffe s'initient à l’escrime

Les jeunes élèves du Séminaire de Floreffe ont eu droit à une initiation à l’escrime ce mardi.EdA - Michel Boreux

Le centre sportif, à l’origine de la création d’un nouveau club d’escrime, accueille des élèves pour leur faire découvrir la discipline.

Nous vous l’avions annoncé en novembre dernier: l’ASBL gérant le centre sportif de Floreffe entend élargir sa palette d’activités en accueillant, à partir de septembre, des adeptes de l’arme blanche dans ses murs. La première manifestation du projet a eu lieu ce mardi, sous la forme de séances d’initiation, données à quatre classes de 6e et deux de 5e primaires du Séminaire voisin, pendant leur cours d’éducation physique respectif. «C’est évidemment axé sur l’amusement et les bases de la discipline, comme la garde, le déplacement, le principe du toucher et les moyens de l’éviter», explique Hans-Joachim Lecocq, ex-fleurettiste de haut niveau, qui dispense son savoir aux élèves floreffois en compagnie de Frédéric Fenoul, entraîneur de la Fédération Francophone des Cercles d’Escrime de Belgique. «La séance dure une bonne heure, par groupes d’une vingtaine d’élèves, et on voit déjà que certains sont plutôt doués», ajoute le moniteur de 29 ans, qui dispose d’un matériel spécifique, avec sabres en plastique, prêté par la Fédération et l’Adeps. C’est aussi lui qui donnera les cours du nouveau club floreffois. «Cette première organisation a pour but de faire découvrir l’escrime aux plus jeunes, en espérant en attirer quelques-uns à la rentrée. On commencera par le sabre également au club, car c’est l’arme qui permet de se passer le plus facilement de matériel électrique, dans un premier temps. Par la suite, on verra si on se concentre plus sur le fleuret ou sur l’épée.»

«Une seconde journée est déjà prévue, le 21 mai, pour les autres classes de 5e et celles de 4e du même établissement. On pense aussi y convier les élèves de l’école communale plus tard, en fonction de l’évolution de la pandémie, précise Caroline Bouvier, directrice du centre sportif. Celui-ci étant reconnu par l’Adeps, nous avons des objectifs à fixer et à réussir chaque année. Pour 2021, le lancement d’un club d’escrime en était un. Et nous sommes en passe de le réussir. Dès la première annonce, plusieurs personnes s’étaient déjà manifestées. Nous allons évidemment revenir vers elles, pour leur fournir tous les renseignements utiles. Il est déjà acquis que les entraînements se donneront le lundi pour les enfants et le mardi pour les adultes. La première année servira essentiellement à l’apprentissage et au loisir. Les membres et Hans-Joachim verront ensuite s’ils se lancent en compétition. Concernant la constitution d’un comité, quelques personnes sont partantes. Dans un premier temps, ils s’organiseront en association de fait, avec l’ASBL du centre pour les aider. Avec l’espoir que, dans deux ou trois ans, le club basé chez nous pourra voler de ses propres ailes.»


Nos dernières videos