article abonné offert

BELGIQUE - SANTÉ

INFOGRAPHIES | Coronavirus: ces provinces wallonnes où le taux de positivité diminue moins vite

INFOGRAPHIES | Coronavirus: ces provinces wallonnes où le taux de positivité diminue moins vite

Le pourcentage de cas positifs parmi les personnes testées évolue dans le bon sens depuis quelques semaines. Reporters (Illustration)

Trois semaines après avoir atteint un pic en 2021, le pourcentage de tests positifs recensés en Belgique a bien diminué. Mais le cas de certaines provinces wallonnes pose encore problème.

Parmi les facteurs dont l’évolution est observée avec attention par les experts, le taux de positivité (soit le pourcentage de cas positifs parmi les personnes testées) belge évolue dans le bon sens depuis quelques semaines. Plus localement, la situation est toutefois bien différente selon les provinces. Analyse.

 

1Moins de tests positifs en Belgique

 

Utilisé notamment pour mieux appréhender la présence du SARS-CoV-2 sur le sol belge, le taux de positivité - qui ne recense toutefois pas tous les porteurs de la maladie étant donné qu’il ne se base que sur les résultats des tests effectués - a été estimé à 6,4% entre le 03/05 et le 09/05.

Concrètement, cela signifie qu’un peu plus de 6 Belges sur 100 qui a été dépisté durant la première semaine complète du mois de mai a été infecté par le nouveau coronavirus.

+ VIDEO | Sciensano analyse les dernières tendances de l’épidémie pour la Belgique: «Le pourcentage de tests positifs a diminué»

Encore un peu trop élevé pour les virologues, pour qui « l’idéal serait de tendre vers les 4% pour nous mettre dans la zone verte », l’indice a amorcé, malgré tout, une baisse importante depuis la mi-avril. En pleine 3e vague, la Belgique avait alors atteint un pic avec près d’un cas positif recensé sur 10 tests effectués.

 

 

 

 

2Plus de tests positifs en Wallonie

 

Si le taux de positivité baisse également dans toutes les provinces du pays, force est de constater que la Wallonie enregistre toujours proportionnellement plus de tests positifs que Bruxelles et la Flandre.

 

 

 

Tandis que Bruxelles et la Flandre affichent un taux de positivité moyen de 6% au début du mois de mai, l’indice passe le seuil des 7% dans le sud du pays.

 

3Le Hainaut, Namur et Liège plus touchés

 

Avec un taux de positivité de 6%, le Brabant wallon est actuellement la seule province wallonne à se rapprocher de la moyenne flamande et bruxelloise.

Ailleurs dans le sud du pays, les chiffres, même en baisse depuis trois semaines, sont donc un peu moins bons. À commencer par le Hainaut, le pire élève belge, dont le pourcentage de tests positifs se situe à 9%. Suivent les provinces de Namur et de Liège, avec un taux de positivité de 8%.

 

Les adolescents les plus touchés

D’après les données officielles publiées par Sciensano, les adolescents constituent actuellement le groupe d’âge le plus durement touché par le coronavirus.

Comme c’est généralement le cas depuis le début de la 3e vague, cette tranche d’âge (10-19) affiche donc le plus fort taux de positivité (9,3%) en ce début mai.

Point positif: le pourcentage de tests positifs détectés dans cette population diminue fortement. En deux semaines, l’indice est ainsi passé de 15,8% à 9,3%.

Parce qu’ils ont été vaccinés en priorité et qu’ils sont moins exposés (car moins actifs dans la société), la catégorie des seniors (65 ans et plus) affiche le taux de positivité le plus faible (5,2%) de toutes les tranches d’âge.

 



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos