Internet + TV + mobile: Proximus et VOO rois des hausses des prix

Internet   TV   mobile: Proximus et VOO rois des hausses des prix

Comparer les tarifs des opérateurs à quatre années d’intervalle est un exercice révélateur de certaines pratiques courantes. LoloStock – stock.adobe.com

En quatre ans, les abonnements «triple play» des principaux opérateurs ont connu de sérieuses hausses des tarifs.

Les opérateurs sont souvent accusés d’augmenter régulièrement les prix de leurs packs. À tort ou à raison? Si oui, dans quelles mesures? Pour séparer le vrai du faux, nous avons comparé les tarifs des abonnements «triple play» (Internet, TV, mobile) des trois acteurs majeurs à quatre années d’intervalle.

En ligne de mire:

– Les trois premiers abonnements (à partir du moins cher) de Proximus, Orange et VOO en février 2017.

– Les trois premiers abonnements (à partir du moins cher) de Proximus, Orange et VOO en mai 2021.

Proximus

Premier tarif

2017. Proximus Internet + TV + Mobile (option 2 GB). 69€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile 120 minutes, 2 GB de 3G/4G.

2021. Proximus Flex Mobile Flex. 74,99€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile appels illimités, 5 GB de 3G/4G.

Différences 2017/2021: + 5,99€ par mois (+ 8,68%). Appels illimités, + 3 GB de 3G/4G.

Deuxième tarif

2017. Proximus Internet + TV + Mobile (option 5 GB). 80€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile 300 minutes d’appel, 5 GB de 3G/4G.

2021. Proximus Flex Mobile Flex +. 85,99€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile appels illimités, 15 GB de 3G/4G.

Différences 2017/2021: +5,99€ par mois (+7,48%). Appels illimités, + 10 GB de 3G/4G.

Troisième tarif

2017. Proximus Internet + TV + Mobile (option 10 GB). 91€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile appels illimités, 10 GB de 3G/4G.

2021. Proximus Flex Unlimited Light. 92,99€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile appels illimités, 20 GB de 3G/4G.

Différences 2017/2021: +1,99€ par mois (+2,18%). +10 GB 3G/4G.

En l’espace de quatre ans, Proximus a notablement augmenté les tarifs de ses trois premiers abonnements «triple play». Avec une hausse de 8,68%, l’entrée de gamme est tout particulièrement touchée. À l’échelle d’une année, la formule Internet + TV + mobile de base coûte 71,88€ de plus en 2021 qu’en 2017.

Évidemment, les conditions de ces «abos» ont été améliorées, essentiellement au niveau du mobile qui gagne les appels illimités et des GB (gigabytes) de data (3G/4G). Cette évolution suit celle des abonnements mobiles en général, dont les quotas grimpent d’année en année avec pourtant un impact mineur sur le tarif.

Orange

Premier tarif

2017. Orange Love Colibri. 57€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile 90 minutes, 100 MB de 3G/4G.

2021. Orange Love Trio Go Light. 59€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile 150 minutes, 1,5 GB de 3G/4G.

Différences 2017/2021: +2€ par mois (+3,5%). +60 minutes, + 1,4 GB de 3G/4G.

Deuxième tarif

2017. Orange Love Dauphin. 64€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile 150 minutes, 1,5 GB de 3G/4G.

2021. Orange Love Trio Go Plus. 65€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile appels illimités, 8 GB de 3G/4G

Différences 2017/2021: +1€ par mois (+1,56%). Appels illimités, + 6,5 GB de 3G/4G.

Troisième tarif

2017. Orange Love Koala. 74€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile 180 minutes, 3 GB de 3G/4G.

2021. Orange Love Trio Go Intense. 70€ par mois. Internet 100 Mbps. Mobile appels illimités, 15 GB de 3G/4G.

Différences 2017/2021: -4€ (-5,4%). Appels illimités, + 12 GB 3G/4G.

La stabilité des tarifs est le credo d’Orange Belgique. La promesse est plus ou moins respectée. On observe même une baisse significative (-4€ par mois, -48€ sur un an) sur le tarif le plus équilibré en termes de performances. Dans ce créneau (Internet 100 Mbps, mobile appels illimités et 15 GB de 3G/4G), Orange est également sensiblement moins cher que VOO (70€ par mois contre 72,95€).

Avec son «abo» à 64€ par mois, Orange est le seul opérateur à occuper directement l’entrée de gamme. Proximus délègue cette tâche à sa branche Scarlet, VOO à sa marque annexe Zunny.

VOO

Premier tarif

2017. VOO Duo TV + NET wahoo/VOOmobile toudou. 66,95€ par mois. Internet 125 Mbps. Mobile 150 minutes, 1 GB de 3G/4G.

2021. VOO Trio Relax 15 GB. 72,95€ par mois. Internet 125 Mbps. Mobile appels illimités, 15 GB de 3G/4G.

Différences 2017/2021: +6€ (+8,96%). Appels illimités, + 14 GB de 3G/4G.

Deuxième tarif

2017. VOO Duo TV + NET wahoo/VOOmobile wahoo. 76,95€ par mois. 125 Mbps. 300 minutes, 2 GB de 3G/4G.

2021. VOO Trio Relax 23 GB. 80,95€ par mois. Internet 125 Mbps. Appels illimités, 23 GB de 3G/4G.

Différences 2017/2021: +4€ (+5,2%). Appels illimités, + 21 GB.

Troisième tarif

2017. VOO Duo TV + NET wahoo/VOOmobile tatoo. 86,95€ par mois. Internet 125 Mbps. Mobile appels illimités, 5 GB de 3G/4G.

2021. VOO Trio Relax 40 GB. 94,95€ par mois. Internet 125 Mbps. Mobile appels illimités, 40 GB 3G/4G.

Différences 2017/2021: + 8€ (+9,2%). +35 GB de 3G/4G.

En 2017, VOO commercialisait encore des connexions Internet 75 Mbps et dissociait encore l’abonnement mobile du duo Internet et TV digitale. La fin du 75 Mbps signe aussi la fin de l’entrée de gamme à petit prix.

Sur le front de la vitesse plafonnée à 125 Mbps, l’opérateur wallon a sérieusement revu sa grille tarifaire à la hausse en quatre ans: +8,96% pour le premier tarif, +5,2% sur le deuxième et +9,2% sur le troisième. Certes, l’«abo» mobile est très généreux en data (3G/4G), ce qui justifie partiellement les hausses.

Conclusions

Deux des trois opérateurs majeurs du triple play (Internet, TV, mobile) succombent régulièrement aux sirènes de l’augmentation des prix des abonnements. VOO et Proximus ont souvent eu la main lourde ces quatre dernières années.

Si les améliorations des conditions des abonnements mobiles (appels illimités, plus de 3G/4G) sont notables, elles suivent surtout l’évolution générale de ce secteur. En solo, un «abo» mobile voit son prix rester assez stable au fil des années tandis que les quotas augmentent. Le pack refuse hélas d’adopter cette logique.

Dans ce petit monde marqué par des poussées tarifaires régulières, seul Orange tire son épingle du jeu. Au pire, les augmentations sont très limitées. Au mieux, on observe une baisse substantielle.

Nos dernières videos