COMITÉ DE CONCERTATION

VIDÉO | Bulle, culture, horeca, loisirs: découvrez le plan «Été» reprenant les prochaines étapes de déconfinement

Une nouvelle réunion du Comité de concertation s’est tenue ce mardi dès 9 heures avec, en toile de fond, des discussions sur la poursuite du plan «Plein air» et la reprise du plan «Intérieur». Un calendrier reprenant les échéances pour les prochaines étapes du déconfinement a été arrêté, avec comme première date-clé celle du mercredi 9 juin.

«L’ordre du jour du Codeco est long comme un jour sans fin», avait-on souri lundi dans l’entourage du Premier ministre, Alexander De Croo.

Ce mardi, les membres du Comité de concertation (ou «Codeco») se sont donc réunis pour décider de la suite à donner au plan de déconfinement devant assouplir progressivement les mesures anti-Covid sur l'ensemble du territoire belge.

Réunis au palais d’Egmont depuis 9 heures, les différents acteurs se sont accordés sur la mise en place d’un plan «Été», c’est-à-dire d’un calendrier, reprenant diverses échéances, lesquelles serviront à déclencher la poursuite des assouplissements, secteur par secteur, selon plusieurs étapes et sous certaines conditions.

 

 

Les étapes du plan de déconfinement

 

- mercredi 9 juin

- vendredi 25 juin

- jeudi 1er juillet

- vendredi 30 juillet

- mercredi 1er septembre

 

Ces différentes étapes d’assouplissements seront conditionnées par la situation épidémiologique d’une part et par l’avancée de la vaccination d’autre part.

 

Les conditions à chaque étape

 

Ainsi, les assouplissements prévus à partir du mercredi 9 juin , date pivot à laquelle s’enclenchera le plan «Été», seront autorisés si le seuil de personnes hospitalisées en unités de soins intensifs passe sous la barre des 500 patients et si le taux de vaccination au sein du public présentant des comorbidités atteint 80%.

 

 

Pour les assouplissements programmés en date du jeudi 1er juillet, le seuil d’hospitalisations en unités de soins intensifs devra se maintenir sous les 500 patients, tandis que 60% de la population des +18 ans devra avoir reçu sa première dose du vaccin.

L’étape suivante, celle du vendredi 30 juillet, s’enclenchera si le seul des hospitalisations en unités de soins intensifs se maintient sous les 500 patients et si 70% de la population des +18 ans a reçu sa première dose du vaccin.

Enfin, un retour à la quasi normale s’enclenchera le mercredi 1er septembre si le seuil des hospitalisations en unités de soins intensifs se maintient cette fois encore sous 500 patients et si 70% de la population des +18 ans ont reçu leur seconde dose du vaccin.

 

 

«Vaccinez-vous!»

 

Ces perspectives ont été permises grâce à deux piliers, selon Alexander De Croo: «les progrès de la campagne de vaccination» et «la baisse des hospitalisations».

«Depuis que les plus fragiles sont protégées, nous allons changer de cap, a encore précisé le Premier ministre. Avant nous avions opté pour la responsabilité collective. Maintenant, nous allons pouvoir davantage faire appel à notre responsabilité individuelle

Les différents intervenants ont encore rappelé l’intérêt de se faire vacciner, encourageants ceux qui ne le sont pas encore à répondre favorablement à leur convocation à venir.

 

Les principaux assouplissements, secteur par secteur

 

BULLE | De 2 à 4 personnes en intérieur

 

La bulle de contacts rapprochés évoluera le 9 juin pour passer de 2 à 4 personnes en intérieur.

Cette limitation devrait évoluer avec l’évolution de l'épidémie et de la vaccination.

L’objectif est d’atteindre au 1er septembre les conditions nécessaires à la suppression pure et simple de toute forme de restriction à cet égard.

 

 

 

CULTURE | Redémarrage dès le 9 juin, des festivals cet été

 

Un accord a été conclu concernant la réouverture des théâtres, des salles de cinéma ainsi que des salles de fitness. Encore une fois, c’est la première échéance du 9 juin qui a été arrêtée pour le redémarrage du secteur.

Les événements pourront accueillir 200 personnes en intérieur avec port du masque nécessaire et obligation de rester assis. En extérieur, la limitation passerait à 400 personnes. Ces limitations évolueront au fil de l’été.

Le Comité de concertation a en outre donné des perspectives pour les grands festivals qui pourront être organisés à partir du 13 août. Leur participation sera toutefois conditionnée par la possibilité de présenter une preuve de vaccination ou un test négatif.

 

 

 

HORECA | Réouverture complète et prolongation des terrasses

 

La date du 9 juin lancera également la réouverture de l'ensemble du secteur des cafés et restaurants. Ces surfaces intérieures pourront ouvrir jusque 22 heures, moyennant le respect des «conditions horeca» (maximum de 4 personnes par table, distanciation physique entre les tables, port du masque lorsque l'on se lève de table, etc.).

Les terrasses pourront à partir de cette même date ouvrir jusque 23 heures 30. «Pour permettre aux cafés par exemple de diffuser les matches de l'Euro tout en respectant bien sûr les conditions horeca», a commenté le ministre des PME David Clarinval, au micro de la RTBF.

 

 

 

LOISIRS | Redémarrage dès le 9 juin

 

Tout ce qui concerne les foires, les braderies, les brocantes, les activités intérieures dans les parcs naturels, dans les parcs d’attractions et dans les plaines de jeu ou encore les casinos et les bowlings pourront également redémarrer à partir du 9 juin.

Autres surfaces concernées: les jacuzzis et hammams publics ainsi que les bancs solaires.

Les camps de jeunesse seront autorisés à partir du 25 juin.

 

 

 

RELIGION | Limitations repoussées et réceptions autorisées

 

La limitation de fréquentation lors des cérémonies religieuses et autres offices a quant à elle été repoussée à 100 personnes en intérieur, 200 personnes en extérieur à partir du 9 juin.

Les réceptions d’après-cérémonies seront autorisées avec une limitation à 50 personnes.

 

SHOPPING | Levée des limitations le 1er juillet

 

À partir du 1er juillet, il n’y aura plus de limite de temps et les clients pourront faire leurs achats à plus de 2 personnes.

 

TELETRAVAIL | Un jour par semaine en présentiel

 

Le télétravail reste obligatoire mais un moment de retour par semaine sera autorisé. Un maximum de 20% des travailleurs pourra être simultanément présent ou maximum cinq dans les PME comptant moins de 10 travailleurs. Le testing est très fortement recommandé. À partir du 1 juillet, et si les critères de vaccination et d’hospitalisation ont évolué comme prévu, le télétravail ne sera plus obligatoire mais restera recommandé tout comme le dépistage régulier.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos