article abonné offert

MARTELANGE

VIDÉO | Grève du zèle des douaniers: «Ras-le-bol de nos conditions de travail»

Les agents des douanes sont de moins en moinspour assurer de plus en plus de missions. Ils ont fait une grève du zèle hier matin à Martelange.

Hier matin, sur le coup de 7 h 30, les automobilistes et les camionneurs qui se déplaçaient sur la nationale 4 entre Arlon et Bastogne ont eu la désagréable surprise de perdre un bon quart d’heure en poireautant dans une file. Avant le feu rouge au pied de la descente vers le centre du village, ils ont dû prendre leur mal en patience.

Intrigués, ils ont été arrêtés quelques centaines de mètres avant le monument dédié aux Chasseurs ardennais. Une trentaine d’agents des douanes, deux voitures de police, une herse barrant la route, tout laissait croire à une opération importante.

«C’est un mouvement social pour exprimer notre ras-le-bol quant à nos conditions de travail, explique un agent administratif arlonais des douanes. Nous ne sommes pas vraiment en grève parce qu’aujourd’hui, notre mission est de déployer un contrôle important à la frontière belgo-luxembourgeoise. Nous mettons beaucoup de zèle à mener à bien cette action.»

Ces dernières semaines, des actions ont eu lieu aux principaux points d’entrée des marchandises en Belgique, Zaventem, Zeebruges et Bierset.

«Nos revendications sont raisonnables et justifiées, estime Jean-François Lemaire, secrétaire permanent fédéral CGSP du service finances. Mais tant du côté de notre ministre de tutelle Vincent Van Peteghem, qui a les finances dans ses attributions, que de la ministre des pensions Karine Lalieux, c’est silence radio. Aucune avancée n’est proposée.» Les douaniers se sentent méprisés par leurs instances dirigeantes.

Le recrutement, principale revendication

Le front commun syndical a décidé de durcir le mouvement en mettant sur pied des actions lors de la journée d’hier avec, cette fois, des contrôles renforcés aux frontières terrestres. Outre Martelange, des actions similaires ont été menées à Wuustwezel, à la frontière avec les Pays-Bas et à Havay (Quévy), à la frontière française.

«En douze ans, les emplois dans le SPF (Service Public Finances) ont chuté, passant de 32 000 à 20 000, constate Nathalie Lequeux, secrétaire générale de l’UNSP. Au niveau des douanes, c’est une diminution drastique de 900 postes en dix ans, soit 23% des effectifs, alors que les missions qui nous sont confiées sont de plus en plus nombreuses. Si on compare avec nos voisins hollandais, nous sommes 3 300 alors qu’ils sont 5 600 pour un boulot similaire. Ce n’est plus tenable.»

Les douanes sont principalement chargées d’effectuer des contrôles afin de traquer les tricheurs et d’éviter les fraudes. Le ministre Van Peteghem a aussi la coordination de la lutte contre la fraude dans ses attributions.

Tous les gouvernements successifs comptent sur un renforcement de la lutte contre la fraude pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’état. Mais ils ne mettent pas en place les moyens humains et matériels pour lutter contre cette fraude. Les douaniers ne comprennent pas cette incohérence qui rend leur travail impossible et qui prive l’état de rentrées importantes.

Le délégué permanent CSC Pascal Tytgat insiste aussi sur les autres revendications: «Au contraire des policiers avec qui ils partagent souvent les mêmes contrôles, il n’est pas prévu que nos collègues qui travaillent en première ligne bénéficient d’une priorité pour se faire vacciner. Nous attendons également que le métier de douanier soit reconnu comme pénible pour le calcul de nos pensions.»

 

Plus que quinze douaniers

En province de Luxembourg, il ne reste que quinze agents des douanes. Ils sont actuellement répartis entre Arlon et Marche. «La moyenne d’âge augmente, commente Nathalie Lequeux. Lorsqu’un membre du personnel part à la retraite, il n’est jamais remplacé. Il est prévu que les deux implantations fusionnent et soient regroupées à Libramont. Vu que la majorité des contrôles et des interventions se font sur la frontière du côté d’Arlon, cela va multiplier des pertes de temps et des déplacements inutiles.»

 


Nos dernières videos