COVID

Quand des jumeaux séparés se rejoignent en temps de Covid

Des jumeaux monozygotes (identiques), de 73 ans, se retrouvent chaque samedi sur un pont frontalier entre la Suède et la Norvège. Le passage d’un pays à l’autre est interdit. Mais les deux hommes ont besoin de se voir… En plus d’un an, ils n’ont quasi jamais manqué leur rendez-vous hebdomadaire!

«On n’a pas le droit de traverser la frontière. Je dois me tenir à un mètre de mon côté et lui à un mètre aussi de son côté», explique Ola, ce jumeau qui vit depuis près de 40 ans dans le sud-est de la Norvège. Son frère et lui déploient chaque samedi leur chaise de camping sur le vieux pont transfrontalier de Svinesund.

En Norvège et en Suède, le maintien de la fermeture de la frontière agace certains. La vie est moins chère en Suède et des Norvégiens propriétaires de chalets du côté suédois aimeraient traverser la frontière sans devoir réaliser une quarantaine à leur retour.

«La pandémie ne nous empêche pas de nous voir et pour nous, c’est une victoire»

Ola et Pontus sont devenus malgré eux de mini-célébrités. Certains font parfois cinq bonnes heures de route pour les prendre en photo! Les rares voitures qui traversent le pont leur font en général signe. Et un des meilleurs souvenirs des deux hommes est ce jour où ils ont transmis un chiot né en Suède à sa famille d’accueil en Norvège!

Le sondage de la semaine