Le matelas, un remède anti-raplapla

shutterstock

Avec l’alimentation et le sport, le sommeil est le troisième pilier de la forme physique. Pour bénéficier d’un repos réparateur, un bon matelas s’avère indispensable... Et pour le dénicher, rien ne vaut les conseils d’un expert.

Un sommeil récupérateur permet d’être plus en forme, en meilleure santé et de bonne humeur. Sachant qu’une literie neuve induit un sommeil de meilleure qualité (car le délai d’endormissement est plus bref et les éveils intra-sommeil moins importants), le choix d’un matelas adéquat est essentiel !

Comment choisir le bon format ?

On se retourne en moyenne 40 fois par nuit. A deux, cela fait donc 80 occasions de se réveiller. Si vous dormez seul, ce critère présente peu d’intérêt.

Si vous dormez en couple et avez le sommeil léger, ou si votre conjoint a le sommeil agité, ce critère peut revêtir une grande importance.

  • Si vous êtes de taille moyenne et dormez seul, un 90 x 200 cm conviendra très bien. Mais si vous dormez seul et aimez l’espace, optez plutôt pour un 120 x 200 cm.
  • Si vous dormez à deux, avec un sommeil lourd et mesurez moins de 1,80 m, un 140 x 200 cm pourra suffire.
  • Si vous dormez à deux, un 160 x 200 cm, diminuera les réveils nocturnes liés aux mouvements de l’autre. Mais si vous rêvez d’un confort princier, et que votre chambre le permet, offrez-vous un 180 x 200, voire un 200 X 200 cm.

Matelas frais ou chaud ?

Si vous dormez dans une chambre bien chauffée, et si vous transpirez facilement, privilégiez alors un matelas qui possède une face de couchage conservant la fraîcheur.

A l’inverse, si vous dormez dans une pièce peu chauffée, si vous êtes facilement sujet à des frissons nocturnes, optez pour un matelas qui possède une face de couchage qui conserve la température de votre corps.

  • Les matelas à ressorts. Il s’agit des plus aérés du marché car l’air y circule aisément. En plus d’avoir une très bonne indépendance de couchage, ces matelas proposent une longue durée de vie. Un must !
  • Les matelas en mousse polyuréthane. Parfois assimilés à tort à des produits bon marché et bas de gamme, les matelas en mousse sont relativement bien aérés. Les fabricants de mousse ont énormément progressé ces dernières années et bon nombre de matelas offrent un soutien anatomique et une bonne aération.
  • Les matelas en latex. Ceux-ci sont très peu aérés, qu’ils soient naturels ou synthétiques. Par contre, les matelas en latex pulse (à base de 50% de latex naturel et de latex synthétique, mais beaucoup plus aérés) permettent de laisser l’air circuler grâce à des alvéoles beaucoup plus grandes.
  • Les matelas en mousse à mémoire de forme. Ceux-ci sont réputés plus chauds que les autres car plus le matelas est moelleux, plus on a tendance à avoir chaud.
  • Les garnissages. Les synthétiques sont les plus courants avec l’avantage du moelleux, tout en étant hypoallergéniques. La prolifération des acariens et autres bactéries est ainsi limitée. L’inconvénient ? Ils sont moins respirants et peuvent donner un peu plus chaud.

Quel soutien ?

Si vous êtes de forte corpulence, privilégiez un soutien très ferme. En revanche, si vous affichez un poids plume, choisissez un soutien équilibré. Pour la grande majorité des dormeurs, le soutien ferme est préconisé. Si vous avez vraiment peur de vous tromper, La Compagnie du Lit propose une Table du Sommeil pour trouver le bon soutien en fonction de votre poids et de votre taille.

Mon conjoint bouge : que faire ?

Sachant que l’on se retourne en moyenne 40 fois par nuit, avec potentiellement 40 micro-réveils, si vous sentez votre conjoint bouger, il y a lieu d’y remédier ! La première des questions à se poser concernant l’indépendance du couchage est la dimension de votre lit.

Si votre chambre vous le permet, privilégiez les grandes largeurs. Les études ont montré que plus vous avez d’espace, plus votre sommeil sera de qualité. Finis les micro-réveils liés aux mouvements de votre conjoint et à la chaleur que son corps dégage.

Pour bien dormir, votre matelas doit mesurer entre 15 et 20 cm de plus que vous.

A noter qu’aujourd’hui toutes les technologies de matelas sont indépendantes. Les matelas à mémoire sont néanmoins les plus performants car ils évitent les ondes de chocs. Les matelas en ressorts ensachés sont eux aussi très indépendants là où les matelas en mousse et en latex le sont un peu moins.

Et pourquoi pas un king size ?

Une enquête de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance a montré qu’une personne sur trois souffrait de troubles du sommeil et principalement d’insomnies. Les hausses généralisées de la taille et du poids de la population plaident notamment pour une literie plus grande.

Avec une literie king size (à partir de 180 cm X 200 cm), le temps de sommeil efficace dépasse les 90% du temps passe´ au lit et le nombre d’éveils dans la nuit baisse de plus de 25%. Pour tous les couples, on note une amélioration de près de 50% de la sensation de confort dans la nuit, tandis que la fraicheur et le dynamisme au réveil progressent de plus de 30%. Une étude clinique inédite, Acticouple, a montré que la taille de la literie améliorait non seulement la qualité du sommeil, mais également les relations et la manière de dormir ensemble. L’étude a aussi permis aux couples de prendre conscience de leurs manières de dormir et de se comporter l’un par rapport à l’autre selon la nature de leur sommeil respectif.

Contenu réalisé par notre régie publicitaire