article abonné offert

IMPÔTS

Une déclaration fiscale marquée par le Covid

Une déclaration fiscale marquée par le Covid

Les déclarations fiscale et propositions de déclarations simplifiées sont disponibles, depuis ce mercredi, sur MyMinfin (Tax-on-web). Reporters / STG

Si les fondamentaux restent identiques, plusieurs nouveautés liées au Covid-19 font leur apparition sur votre déclaration fiscale 2021.

C’est une déclaration d’impôt qui sera évidemment marquée par la crise du coronavirus. Ce mercredi, le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), a présenté la déclaration fiscale 2021 (revenus 2020) dont voici les grandes nouveautés.

1.Nouveaux codes

Cette année, 20 nouveaux codes, liés aux mesures Covid-19, font leur apparition. «Ce bond vers le haut du nombre de codes est le résultat de mesures temporaires et ciblées prises par le gouvernement fédéral pour aider nos familles et les entreprises saines à traverser la crise. Nous compensons cette complexité supplémentaire en nous appuyant une fois de plus sur l’assistance téléphonique. Mon objectif restant bien sûr de simplifier, à terme, la déclaration d’impôt dans le cadre de la grande réforme fiscale», a précisé le ministre, lors d’une conférence de presse.

Concrètement, ces codes additionnels concernent principalement des réductions pour nouvelles actions ou parts d’entreprises dont le chiffre a fortement baissé, des exonérations pour des heures supplémentaires volontaires, ou encore des reprises de l’exonération pour pertes professionnelles futures.

2.Déductions fiscales

Au vu du contexte sanitaire, il y a du changement concernant les frais de garde d’enfant: le montant maximal déductible passe en effet de 11,20€ par jour à 13€. La limite d’âge est par ailleurs relevée de 12 à 14 ans et de 18 à 21 ans pour les enfants handicapés.

Si vous avez effectué des dons en 2020, la réduction d’impôt sera de 60% au lieu de 45%. En outre, le montant maximal que vous pouvez allouer à ces dons a été augmenté pour atteindre 20% de l’ensemble de vos revenus nets, contre 10% auparavant. Le plafond absolu reste néanmoins fixé à 392 200 euros.

Les dons en nature de dispositifs médicaux à certains établissements entre le 1er mars et le 30 juin 2020, ainsi que les dons d’ordinateurs aux écoles peuvent également donner lieu à des réductions d’impôt.

3.Investissements

Pour encourager les entrepreneurs à investir, le taux de déduction passe à 25% pour les investissements réalisés à partir du 12 mars 2020, et ce jusque fin 2022.

4.Déclarations simplifiées

Le nombre de propositions de déclarations simplifiées est moins élevé qu’en 2020. Les critères pour recevoir une déclaration simplifiée ont été durcis. Dès lors, 3,75 millions de contribuables en recevront une cette année, soit 170 000 de moins que l’an dernier.

Mauvaise surprise pour le chômage temporaire ?

Les personnes qui ont été en chômage temporaire doivent-elles s’attendre à de mauvaises surprises? Pour rappel, avec la crise du coronavirus, de nombreux employeurs ont opté pour la procédure de chômage temporaire simplifiée. Les salariés ont donc reçu une allocation de chômage sur laquelle a été prélevé un précompte professionnel de 15% au lieu des 26,75% habituels.

Cette décision du gouvernement fédéral visait alors à fournir aux travailleurs en chômage temporaire un pouvoir d’achat net plus élevé à court terme. Les personnes concernées ont donc reçu plus d’argent que prévu, lors du versement de leur allocation. Ce qui signifie, a priori, que la différence devra être compensée sur le décompte fiscal. Sont concernés les salariés qui ont passé au moins un jour dans le régime de chômage temporaire entre mars 2020 et la fin de l’année 2020.

Devront-ils, pour autant, tous payer au moment de la déclaration d’impôt? Le message du cabinet de Vincent Van Peteghem est clair: «Non, les messages qui apparaissent ici et là, selon lesquels toutes ces personnes devraient payer des “ milliers d’euros ” supplémentaires, sont sans fondement et également incorrects.» Comme c’est souvent le cas lors du calcul des impôts, plusieurs paramètres propres à la situation personnelle de chacun (personne mariée, isolée, enfants à charge, etc.) déterminent qui paie ou récupère combien. Le ministre invite d’ailleurs les contribuables à recourir à l’outil de calcul numérique TaxCalc, pour être fixés.

Mode d’emploi et dates clés

En pratique, les déclarations et propositions de déclarations simplifiées sont disponibles, dès aujourd’hui, sur MyMinfin (Tax-on-web).

Les formulaires papiers arriveront dans les boîtes aux lettres dans le courant du mois de mai. Si vous n’avez pas encore reçu votre déclaration, inutile de contacter le SPF Finances avant début juin. Les personnes qui optent pour la version papier devront renvoyer leur déclaration pour le 30 juin. Il en va de même pour les modifications papier d’une déclaration simplifiée.

Pour les contribuables qui privilégient Tax-on-web, les déclarations et les modifications des propositions de déclarations simplifiées via Tax-on-web devront être rentrées pour le 15 juillet.

La déclaration complétée via un mandataire peut se faire jusqu’au 21 octobre.

Nos dernières videos