BASTOGNE

Le Bastognard Mathis Pondant tabassé dans le Carré à Liège: des peines de 3 ans et 4 ans requises contre les agresseurs

Le Bastognard Mathis Pondant tabassé dans le Carré à Liège: des peines de 3 ans et 4 ans requises contre les agresseurs

Mathis Pondant -

Le parquet a requis ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Liège des peines allant de 3 à 4 ans de prison contre cinq agresseurs de Mathis Pondant, un jeune Bastognard âgé de 18 ans qui avait été tabassé à Liège en septembre 2016.

Des peines de prison ont également été requises contre trois jeunes qui se trouvaient dans la voiture qui avait roulé sur le corps du jeune homme.

Les faits s’étaient déroulés la nuit du 7 au 8 septembre 2016 à Liège vers 04h00. Installé depuis deux jours à Liège dans le cadre de ses études, le jeune homme avait décidé de découvrir le «Carré» de Liège avec ses amis. Mais après avoir quitté ce centre festif de Liège, alors qu’il circulait sur le boulevard de la Sauvenière, il avait été agressé gratuitement par quatre individus sous l’emprise de l’alcool.

Le jeune homme avait été roué de coups lors d’une première scène. Une heure plus tard, ses agresseurs l’avaient retrouvé et, aidés de deux renforts, lui avaient tendu un guet-apens avant de lui imposer de nouveaux coups. Gravement blessé, le jeune homme avait été laissé inconscient sur la route.

Une première voiture l’avait évité mais une seconde l’avait écrasé. Quatre jeunes se trouvaient à bord de cette voiture qui avait pris la fuite. Le conducteur roulait sans permis et sous influence de l’alcool.

+ RELIRE | Agression de Mathis Pondant à Liège: "Je m'en rends compte maintenant, j'ai eu chaud" (Vidéo)

«Mathis Pondant n’est pas mort mais sa jeunesse lui a été volée et il souffre de séquelles physiques et morales graves. Il a été ciblé par une expédition punitive menée par des lâches», a indiqué Me Philippe Culot, avocat de la victime.

Le parquet a requis des peines de 4 ans de prison contre quatre des agresseurs. Un cinquième encourt une peine de 3 ans tandis que le sixième est décédé depuis les faits. Le parquet a aussi réclamé la condamnation à des peines de 9 mois et un an de prison, pour non-assistance à personne en danger, contre le chauffeur de la voiture et deux de ses passagers. Le chauffeur risque une seconde condamnation de 21 mois de prison pour les faits de roulage.


Nos dernières videos