FRANCE

La pandémie contamine le dictionnaire Larousse 2022

La pandémie contamine le dictionnaire Larousse 2022

Les mots les plus utilisés durant la pandémie sont logiquement repris dans le Larousse. BELGA (Illustration)

«Asymptomatique», «se confiner», «télétravailler»... et la ou le Covid-19: l’édition 2022 du dictionnaire français Larousse est truffée de mots nouveaux, ou qui nous sont devenus familiers avec la pandémie, a indiqué ce mercredi l’éditeur.

«Comme chaque année, le Petit Larousse illustré accueille dans ses colonnes 150 nouveaux mots, sens et expressions qui sont le reflet des évolutions de notre monde», a-t-il expliqué. «Ce millésime est amplement marqué par la crise sanitaire».

La question du genre de la maladie, qui est dans tous les esprits, Covid-19, est laissée à l’appréciation de chacun.

Le coordinateur de cette édition, le linguiste Bernard Cerquiglini, estime le féminin plus correct, tout comme l’Académie française en référence à la maladie causée par le virus.

Mais, constate-t-il, «le masculin (influencé sans doute par le coronavirus) est répandu. Le Petit Larousse 2022 propose donc les deux genres, féminin en tête: l’usage tranchera».

Le Larousse se veut un défenseur de la création de mots français pour nommer ces réalités nouvelles.

Foyer de contagion plutôt que «cluster»

«On pouvait craindre que l’arrivée dans l’usage de termes médicaux, ou relevant du nouveau commerce à distance, s’accompagnât de nombreux anglicismes; force est de constater qu’il n’en est rien: le français, en la circonstance, fait preuve d’une singulière résistance», selon M. Cerquiglini.

Il relève ainsi que «le «cluster» infectieux cède du terrain devant le foyer de contagion, locution nouvelle» et que «le «tracking» recule face au traçage». «Cluster» entre malgré tout dans le dictionnaire, et «foyer» s’enrichit des définitions de «foyer de contagion ou foyer épidémique», ainsi que «foyer infectieux».

De même, certaines entrées se voient adjoindre des expressions que la pandémie a rendues courantes: «immunité collective, de groupe ou grégaire», «pic épidémique» et «plateau épidémique», ou encore «état d’urgence sanitaire» à urgence.

Plutôt que «click and collect» et «drive», le Larousse recommande «cliqué-retiré» et «retrait rapide».

La maison d’édition créée par Pierre Larousse, un ancien instituteur bourguignon, fête ses 170 ans.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos