BRUXELLES

Extensions de terrasses: les pompiers rappellent les règles

Extensions de terrasses: les pompiers rappellent les règles

Les extensions de terrasses comme celle-ci ne peuvent empêcher les pompiers d’accéder aux bâtiments ou aux occupants d’utiliser les sorties de secours. ÉdA – Julien RENSONNET

À 3 jours de la réouverture des horecas, les pompiers de Bruxelles rappellent que les extensions de terrasses ne peuvent pas entraver le passage des véhicules de secours ni l’accès aux bâtiments ou aux raccordements en eau, gaz et électricité.

La réouverture des terrasses inquiète les services de secours bruxellois. Le SIAMU alerte en effet sur les fameuses extensions désormais autorisées un peu partout à Bruxelles. Les pompiers et ambulanciers craignent en effet que certains dispositifs restreignent ou empêchent leur accès aux bâtiments en cas d’urgence.

«Nous sommes ravis que la vie sociale reprenne. La réouverture des terrasses en est une étape importante. Il est compréhensible d’offrir la possibilité d’agrandir au maximum la superficie disponible dans le respect des gestes barrières Covid», assurent les pompiers. Qui nuancent: «Mais l’accessibilité de nos véhicules de secours doit toujours être garantie. Ceci est de la responsabilité des autorités communales et régionales, et des exploitants Horeca».

Les pompiers bruxellois expliquent que, ce 1er mai, l’une de leurs interventions pour un incendie a été compliquée par la présence de matériel appartenant à des commerces. «Un côté de la rue était inaccessible aux véhicules de secours», expliquent les hommes du feu. «Heureusement, il n’y a pas eu de conséquences pour l’extinction de cet incendie de faible importance».

Aussi le SIAMU rappelle-t-il ce 5 mai certains points du règlement de police qui régule ces extensions. «Les projets d’extension de terrasse ne peuvent réduire les largeurs de chaussée accessibles aux véhicules du Service d’Incendie. L’implantation de ces terrasses ne peut entraver l’accès aux véhicules de secours aux bâtiments en intérieur d’îlot ou qui ne sont pas à front de rue». De plus, «les terrasses ne peuvent entraver l’accès aux taques des hydrants et aux organes de coupure d’alimentation de gaz et d’eau situés en trottoir».

En plus, les pompiers bruxellois glissent aussi quelques consignes aux cafetiers et restaurateurs pour la conception de leurs extensions. Comme «des meubles faciles à déplacer, l’utilisation de matériaux ignifuges et suffisamment résistants au vent et aux intempéries». En sus, «aucune construction ne doit être fermement ancrée, ni à votre propre façade, ni dans le domaine public». Plus évident: «les issues de secours et voies d’évacuation des établissements ou d’autres bâtiments ne doivent en aucun cas être restreintes ou obstruées». En outre, «le revêtement de sol n’est pas autorisé, sauf si l’opérateur en a déjà reçu l’autorisation». Enfin, il convient «lorsque la terrasse est fermée, de dégager la voie publique».



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos