article abonné offert

Aux soins intensifs se jouent des drames familiaux

 Aux soins intensifs se jouent des drames familiaux

Dans le service des soins intensifs, d’après notre interlocuteur, le personnel est confronté à la douleur de familles dont plusieurs membres sont admis en même temps, dans des états très préoccupants. ÉdA – Florent Marot

Il est infirmier aux soins intensifs dans un hôpital de la région namuroise. Anonyme, il se confie sur les difficultés du métier aujourd’hui, sur les situations catastrophiques vécues dans le service.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 24 des 1981 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos