article abonné offert

COVID

Voyage à l’étranger: mode d’emploi

Voyage à l’étranger: mode d’emploi

Envie de prendre enfin le large? Deux ou trois choses à savoir… Photographee.eu – stock.adobe.com

Vous projetez de quitter la Belgique lors du congé de l’Ascension ?Ce sera possible moyennant certaines conditions. Voici les formalités Covid auxquelles il faudra vous soumettre.

Depuis le 19 avril, les voyages non essentiels ne sont plus interdits mais restent vivement déconseillés ce qui implique une série de formalités aussi bien au départ qu’au retour. Avant de partir, un petit tour sur le site du ministère des Affaires étrangères, diplomatie.belgium.be., s’impose histoire de s’informer des mesures mises en place par le pays dans lequel vous séjournerez.

Un voyageur averti

Les personnes ayant séjourné plus de 48 heures dans un pays en zone rouge – la plupart des États de l’UE – doivent observer à leur retour en Belgique une quarantaine assortie de deux tests PCR, au 1er et au 7e jour. Un second test négatif met fin à la quarantaine. S’il est positif, elle est prolongée de 10 jours.

Pas de quarantaine ni de tests PCR automatiques si vous mettez le cap sur Malte, les Baléares ou toute autre destination située en zone orange. Attention, quarantaine et tests peuvent être imposés en fonction de l’analyse de risque effectuée sur base du formulaire PLF. Si vous mentionnez avoir passé vos soirées en discothèque, vous n’échapperez pas à la quarantaine.

Avant de partir: test PCR…

La plupart des pays exigent un test PCR négatif des voyageurs entrant sur leur territoire. Il doit être effectué moins de 72 heures (France) ou moins de 48 heures (Italie) avant le départ.

Quid des enfants? Cela varie d’un État à l’autre: la France l’exige dès l’âge de 11 ans, l’Espagne dès 6 ans. Ce test peut être réalisé par le médecin traitant ou un laboratoire. Il n’est pas remboursé et vous sera facturé autour de 50€.

Et formulaire d’entrée

Plusieurs pays de l’UE exigent des voyageurs étrangers qu’ils complètent un formulaire d’entrée en ligne avant leur arrivée. C’est le cas de la Suisse, l’Espagne, la Grèce et l’Italie. Cette dernière réclame en plus une déclaration sur l’honneur attestant entre autres que l’on a pris connaissance des mesures sanitaires en vigueur dans la Botte.

Double quarantaine

Plusieurs pays imposent une quarantaine à l’arrivée: Italie (5 jours), Pays-Bas (10 jours), Suisse (10 jours)…

Avant de rentrer: le PLF

Toute personne de 16 ans ou plus ayant séjourné plus de 48 heures à l’étranger, quel que soit le moyen de locomotion utilisé, est tenue de remplir le Passenger Locator Form (PLF) via info-coronavirus.be avant d’entrer en Belgique. Quand le remplir? Dans les 48 heures précédant le retour. Une fois le formulaire complété, vous recevez par courriel un QR code attestant que vous avez bien rempli le PLF.

La police effectuera des contrôles aux abords des frontières, dans les gares et aéroports. Toute personne en défaut de PLF est passible d’une amende administrative de 250€.

«Le ciel s’ouvre enfin»

Depuis lundi, plusieurs îles très touristiques (les Canaries, Rhodes, Mykonos, Santorin…) sont passées en zone orange. Une bonne nouvelle pour les tour-opérateurs, la plupart ayant supprimé les voyages en zone rouge à cause de la quarantaine imposée au retour. «Le ciel s’ouvre enfin, se réjouit Piet Demeyere, porte-parole de Tui Belgium. On peut désormais organiser des voyages vers ces destinations très populaires pour lesquelles des vols sont programmés dès la semaine prochaine. Et nous avons la capacité d’ajouter des vols supplémentaires vers Majorque, Benidorm, Ibiza ou Gran Canaria. Nous prévoyons que pas mal de Belges vont se décider à la dernière minute, non pas pour bénéficier de prix attractifs mais parce qu’ils sont certains de pouvoir partir à la date prévue.»

Privés de vacances depuis plus d’un an, minés par une météo peu printanière, bon nombre de citoyens pourraient profiter du congé de l’Ascension pour s’offrir une escape d’une semaine au soleil.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos