article abonné offert

Le confinement a bousillé la vie d’enfants

Le confinement a bousillé la vie d’enfants

Au Mont Légia, l’équipe de SOS Enfants a été contrainte de créer une liste d’attente pour s’occuper d’enfants maltraités. eda E. H.

Les équipes de SOS Enfants sont inquiètes: le confinement a eu une influence sur les violences familiales. À Liège, 45% de cas supplémentaires ont été enregistrés en 2021.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 28 des 1595 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?