FOOTBALL

La Premier League annonce des mesures pour empêcher d’autres «Super Ligues»

La Premier League annonce des mesures pour empêcher d’autres «Super Ligues»

La Premier League compte tout mettre en œuvre pour éviter que de nouvelles «Super Ligues» ne puissent voir le jour à l’avenir. Photo News

La Premier League a annoncé ce lundi qu’elle allait prendre des mesures pour empêcher que d’autres projets de compétitions dissidentes, comme la Super Ligue semi-fermée envisagée un temps par 12 clubs européens, ne voient le jour.

Cette annonce intervient au lendemain de l’envahissement du stade d’Old Trafford par des supporters de Manchester United protestant contre les propriétaires du club et leur participation à ce projet, avant un match contre Liverpool, qui a finalement été reporté.

Douze clubs, dont six anglais, parmi lesquels les Red Devils, avaient présenté, il y a deux semaines, un concept de compétition européenne à vingt équipes, dont 15 places seraient réservées tous les ans aux fondateurs.

Après une levée de boucliers des supporters, des instances du foot mais aussi du monde politique, les clubs anglais avaient été les premiers à abandonner l’idée, moins de 48 heures après sa présentation, sans arriver toutefois à endiguer la colère de leurs fans.

«Les évènements des deux dernières semaines ont mis à mal les fondations et l’esprit du football anglais», écrit l’organisateur du championnat dans son communiqué, tout en demandant à ce que «toutes les protestations restent pacifiques».

«Mettre fin à la menace de compétitions dissidentes»

La Premier League a annoncé travailler avec la fédération et le gouvernement anglais sur des pistes pour modifier le cadre réglementaire et légal «afin de sanctuariser les principes fondamentaux de la compétition professionnelle: une hiérarchie ouverte, une progression basée sur le mérite sportif et des principes de probité sportive élevés».

«Ces mesures sont pensées pour mettre fin à la menace de compétitions dissidentes à l’avenir», assure-t-elle.

Elles prévoient notamment une nouvelle charte que les propriétaires de club devront signer et dans laquelle «ils s’engagent à respecter les principes fondamentaux de la Premier League», sous peine de «sanctions significatives».

«Les agissements d’une poignée de clubs ne doivent pas pouvoir créer autant de division et de troubles. Nous sommes déterminés à établir les faits et à faire répondre ces clubs de leur décisions et de leur actions», complète encore l’instance.