JUSTICE

Bellefontaine : L’auteur d’une double tentative de meurtre contre des policiers condamné à 9 ans de prison

Bellefontaine : L’auteur d’une double tentative de meurtre contre des policiers condamné à 9 ans de prison

La cour a confirmé la peine de neuf ans de prison à laquelle l’auteur d’une double tentative de meurtre avait été condamné. Reporters (Illustration)

Un Français âgé de 36 ans a été condamné ce lundi par la cour d’appel de Liège à une peine de 9 ans de prison après avoir commis une double tentative de meurtre contre des policiers.

Les faits s’étaient déroulés dans la région de Tintigny en mars 2020. Le prévenu et deux complices avaient tenté d’échapper à la police lors d’une course-poursuite.

Le 3 mars 2020, les habitants de Bellefontaine (Tintigny) avaient signalé la présence d’une Renault Clio RS avec trois occupants suspectés de préparer des cambriolages. Lors de l’intervention des policiers, la voiture avait pris la fuite en direction de la France. Une course-poursuite s’était engagée durant de longues minutes. Une vitesse de 176 km par heure avait été enregistrée au passage dans le village de Saint-Vincent.

Le véhicule des fuyards, volé, avait forcé neuf barrages de police avec succès mais avait été intercepté au dixième. Durant la fuite, le conducteur avait tenté de renverser deux policiers qui avaient sauté de justesse dans un fossé. Ces policiers avaient tiré des coups de feu en direction du véhicule et touché l’un des occupants.

Peine confirmée

Les trois occupants de la voiture étaient des Français, deux frères et leur complice, résidant à Attigny. Ils devaient répondre de faits de tentatives de meurtres, rébellion armée, entrave méchante à la circulation, association de malfaiteurs et détention d’armes.

En première instance, une peine de trois ans de prison avait été prononcée contre le frère du chauffeur touché d’une balle dans le pied et une peine de cinq ans contre le passager arrière de la voiture.

Seul le chauffeur de la voiture avait fait appel de sa condamnation et contestait les tentatives de meurtres. La cour a cependant confirmé la peine de neuf ans de prison à laquelle il a été condamné.

Le communiqué de la zone de Gaume

"Pour rappel, le 3 mars 2020, nos services ont été appelés à Bellefontaine (Tintigny) pour une suspicion de cambriolage dans habitation. Plusieurs patrouilles se sont rendues sur place et prirent alors en chasse le véhicule des suspects, un véhicule de plaque française déclaré volé. Rapidement, nos services mirent en place un dispositif policier visant à stopper le véhicule en fuite. Les auteurs n’hésitèrent pas à se montrer menaçants, le conducteur forçant de nombreux barrages, et fonçant volontairement sur plusieurs de nos policiers présents sur place. Des coups de feu ont dû être tirés sur le véhicule, blessant légèrement au pied un des suspects. Le véhicule terminera finalement sa course devant un énième barrage avec la herse et les auteurs seront arrêtés. A l’époque, ces faits avaient déjà été relayés par plusieurs médias. Le Tribunal Correctionnel d’Arlon a rendu un premier jugement le 31 juillet 2020 retenant notamment, à charge du conducteur, la prévention de tentative de meurtre à l’encontre de deux de nos policiers. Il retiendra, également comme autres charges, l’entrave méchante à la circulation et la rébellion armée à l’égard de tous les policiers intervenus ce jour-là, ainsi que l’association de malfaiteurs pour les trois prévenus. La peine requise par le Tribunal Correctionnel était de 9 ans d’emprisonnement pour le conducteur, 5 ans et 3 ans d’emprisonnement pour les deux autres protagonistes. Ce jugement vient d’être confirmé ce 3 mai 2021 par la Cour d’Appel de Liège. En effet, la Cour a rejeté l’argumentation de la défense, constatant notamment que l’auteur avait “fait preuve, tout au long de la course poursuite, d’une violence intentionnelle allant crescendo à l’égard des policiers” (extrait de l’arrêt de la Cour d’Appel rendu ce 3 mai). La peine d’emprisonnement de 9 ans a également bien été confirmée par la Cour d’Appel. Nous nous réjouissons, d’une part de l’issue de cette intervention qui, au vu des événements, aurait pu être bien plus dramatique ; d’autre part, du jugement prononcé dans cette affaire qui reconnait la violence de ces actes à l’encontre de notre personnel policier. Rappelons que c’est grâce à leur détermination et à leur professionnalisme que ces malfrats ont pu être interceptés. La Zone de police de Gaume est fière de pouvoir mettre en avant le travail de ses policiers qui n’ont pas hésité à faire montre de nos valeurs que sont le respect, la solidarité et l’esprit de service tout au long de leur intervention. "