CORONAVIRUS

8 semaines et non plus 12 entre 1re et 2e doses AstraZeneca à Bruxelles

8 semaines et non plus 12 entre 1re et 2e doses AstraZeneca à Bruxelles

Le délai recommandé entre les deux doses AstraZeneca est de 8 à 12 semaines: Bruxelles choisit désormais la fourchette la plus étroite. Reporters/Splash

Bruxelles raccourcit le délai entre les deux doses du vaccin AsraZeneca. De la fourchette la plus longue, la capitale passe à la plus courte. Objectif: ne pas rebuter les Bruxellois face à une attente de 3 mois.

Le temps d’attente entre première et deuxième doses du vaccin AstraZeneca passe de 12 à 8 semaines à Bruxelles. Une demande en ce sens a en effet été déposée par la Cocom (Commission communautaire commune) à la task force vaccinination. Celle-ci a validé l’idée.

Pour justifier cette évolution, Inge Neven, responsable du service de l’inspection d’hygiène de la Cocom, assure ce 3 mai que «scientifiquement, les bénéficiaires du vaccin AstraZeneca sont bien protégés avec deux doses injectées sur une période de 8 à 12 semaines d’intervalle. Au départ, nous avons choisi la plus longue fourchette». L’intention était alors «d’accélérer l’administration de la première dose» sans piocher dans les stocks pour injecter la seconde.

Désormais, l’idée est de contrer les réticences de certains Bruxellois à la vaccination en raison de la longueur du délai. Alors que le mois de mai démarre, une durée de 3 mois entre 1re et 2e doses pousse en effet à planifier celle-ci à la frontière entre juillet et août. Soit lors d’une période où Bruxelles aura davantage la tête en vacances qu’au centre de vaccination Pachéco, d’autant que la capitale a une traditionnelle propension à s’évader lors du 2e mois des congés. «12 semaines, c’est 3 mois, c’est ennuyeux pour les gens: on ne voulait pas les empêcher de s’inscrire à la vaccination». L’idée est en effet toujours d’accélérer celle-ci.

Par contre, Inge Neven «ne sait pas si les autres Régions feront pareil».



Coronavirus : le bilan en Belgique