ATHLÉTISME

Le Hannutois Adrien Noël, prince de Liège en remportant les 15 km de la Cité ardente

Le Hannutois Adrien Noël, prince de Liège en remportant les 15 km de la Cité ardente

Une nouvelle ligne au palmarès d’Adrien. Heymans

Le Hannutois de 26 ans a survolé les 15 km de Liège Métropole. Une jolie ligne à son palmarès et le bonheur de retrouver un dossard.

Les courses se font si rares en cette période de Covid que chaque événement maintenu, même largement adapté, est attendu comme la course immanquable du moment. C’était bien sûr le cas des 15 km de Liège Métropole ce dimanche.

Vu les circonstances, l’épreuve a drainé moins de participants que de coutume, mais le plateau de coureurs affichait bien sûr quelques noms très intéressants.

Réunis pour démarrer dans la même vague, les cadors allaient pouvoir se disputer la gagne. Mais à l’arrivée, Adrien Noël n’a laissé le soin à personne de lui disputer la victoire finale sur le parcours de la Cité ardente. Très vite devant, le Hannutois n’a laissé que des miettes à ses adversaires, sans même devoir trop forcer. «Je me suis retrouvé très vite tout seul, je pouvais même un peu discuter, confie-t-il. Roger (NDLR: Igo, son entraîneur) essayait de me motiver à ne rien lâcher. Il me disait que les autres n’étaient pas loin derrière. Puis, vu qu’il y avait plusieurs vagues de départ, je ne voulais pas me laisser avoir pour quelques secondes.» À l’arrivée, l’athlète de 26 ans s’impose en 48'15 à 3'11/km. De quoi coller plus de deux minutes au Remicourtois Antoine Guillick, solide deuxième de l’épreuve.

Un jogging dans un contexte particulier mais qui faisait tout de même du bien. «Ça fait vraiment plaisir de pouvoir mettre un dossard, souligne Adrien. Puis, les 15 km de Liège, c’est quand même sympa de les gagner même si je m’attendais à plus de monde et plus de concurrence.» Une éclaircie dans une saison rythmée par le Covid et les annulations. «On ne sait rien prévoir à long terme et, même à court terme, c’est compliqué. On parle d’un 10 000m sur piste, ce serait bien de pouvoir le courir pour avoir une vraie compétition.»

Du côté des dames, la victoire sur la distance est revenue à Florence De Cock (WACO) s’offrant même un Top 30 au général.

L’épreuve endeuillée

Réussie au niveau de son organisation, l’épreuve a connu un véritable drame en fin de journée. Victime d’un malaise cardiaque à l’arrivée des 15 km, une étudiante est décédée quelque temps plus tard à l’hôpital. «Laëtitia a été arrachée à l’affection des siens. Par l’ampleur de leur douleur, on pouvait deviner sa grande générosité. Nous nous associons à la douleur de ses proches», pouvait-on lire dans le communiqué de l’organisation.