article abonné offert

ESNEUX

Première wallonne à Tilff: Os’mose ouvre son nouveau centre de formation de chiens d’assistance

L’ASBL Os’mose inaugure en juillet un centre unique en Wallonie, dédié à la formation de chiens d’assistance. Nous l’avons visité.

Un nouveau chapitre. Voilà ce que s’apprête à écrire l’ASBL Os’mose, sur un terrain de 4 000 m2, situé en bord d’Ourthe, près des anciens Prés de Tilff. Il y a encore un an, l’espace était totalement vierge. Aujourd’hui, grâce à la volonté et aux muscles d’une cinquantaine de bénévoles, un centre couvert de 250 m2 entièrement accessible aux PMR est sorti du sol. «Pour commencer, nous avons désormais un bureau, sourit Vanessa Wey, directrice de l’ASBL, en nous accueillant dans un espace de travail confortable, avec vue sur la cour intérieure. C’est également un lieu d’accueil, ça fait tout de suite plus professionnel.» La raison d’être de ce nouveau centre, qui jure fortement avec les installations actuelles (une buvette sur les hauteurs de Tilff), est bien là: se professionnaliser et faire un bond significatif en matière de qualité, tant dans la formation des chiens d’assistance, que dans l’accueil des bénéficiaires.

Pièce de soin et studio

Du bureau, nous passons dans une pièce spécialement dédiée aux soins vétérinaires. «C’est ici qu’on pourra assurer le suivi régulier des chiens, explique Vanessa Wey. On pense notamment à la surveillance du poids, qui est très importante pour les chiens d’assistance, un peu comme pour les athlètes.» Mais la plus grande fierté de la directrice se trouve à quelques mètres, dans une grande pièce équipée d’une cuisine, et qui doit encore être aménagée. «Il s’agit d’un véritable studio, avec également une salle de bains, une salle à manger et bientôt un lit. La fonction première de ce lieu est de pouvoir former les chiens dans des conditions réelles, et de les entraîner à des situations différentes. Ainsi, il y a par exemple des interrupteurs de hauteurs différentes, et différents types de portes à ouvrir.»

Le nouveau bâtiment, qui héberge également une spacieuse cafétéria, a par ailleurs été réfléchi dans une optique écologique. «C’est un bâtiment à ossature bois, avec de la paille dans les murs. L’intérieur est recouvert d’argile, et l’extérieur de chaux.»

On pourra travailler en situation réelle

 

 

On pourra travailler en situation réelle

 

Marie-Claire Dubois, parlez-nous de ce bâtiment…

Première wallonne à Tilff: Os’mose ouvre son nouveau centre de formation de chiens d’assistance
Marie-Claire Dubois, présidente de l’ASBL. -

À un moment, nous avions envisagé des préfabriqués, mais ça ne nous ressemblait vraiment pas. Nous voulions quelque chose d’écologique, où on se sent vraiment bien. Quand le papa d’un ancien bénéficiaire m’a fait visiter sa maison à ossature bois, j’ai su que c’était pour nous: chaleureux, ouvert, naturel. En plus, cette formule a permis d’impliquer tous nos bénévoles.

Que va-t-il permettre à l’ASBL, ce nouveau centre?

Avant tout, une meilleure formation des chiens, car nous allons pouvoir travailler en situation réelle. Cependant, nous ne comptons pas former plus de chiens, l’idée est bien de garder nos standards de qualité, et même de les améliorer. J’aimerais par ailleurs que ce soit un lieu de séminaires, où accueillir des étudiants et des écoles, mais aussi les journalistes, pour les mettre en condition.

C’est unique en Wallonie?

Oui! En Flandre, je sais qu’il existe un centre similaire, mais la philosophie n’est pas la même qu’ici. Vous savez, nous avons aussi un club canin, qui permet à des personnes valides de côtoyer des personnes handicapées, et une cafétéria ouverte à tout le monde. Cette ouverture, cette rencontre, ça fait partie de notre vocation.

Financièrement, comment Os’mose a traversé cette pandémie?

Durement. Nous avons publié des publicités pour expliquer que nous n’avions pas d’argent, introduit des paquets de dossiers auprès de fondations. Comme notre ASBL n’a pas de numéro de TVA, nous n’avons pas reçu d’aide. Il a fallu principalement compter sur la solidarité des bénévoles, des proches, du grand public et de nos mécènes.

 

 

Un chantier à 650.000 euros

650 000€, c’est le prix estimé du chantier, réalisé presque exclusivement sur fonds propres (la Région wallonne intervient avec un subside de 25 000€). L’ASBL a notamment pu compter sur des dons de mécènes de longue date, comme le Lions Club, et des gestes de la part de fournisseurs.

Ce qu’il reste à faire? Si le bâtiment est prêt, et le bureau aménagé, il reste encore un peu de travail d’ici à l’inauguration. «Il faut finir certains sols, terminer les chenils ou encore poser la terrasse attenante à la cafétéria», explique Vanessa Wey.

Le terrain de 2 000 m² du club canin doit également être ensemencé, clôturé et éclairé.

 

 

Opération cuberdons: c’est parti

Tout au long du mois de mai, Os’mose organise sa traditionnelle opération cuberdons. L’ASBL espère cette année vendre 15 000 boîtes de 16 cuberdons locaux et artisanaux (la boîte coûte 5€, un prix inchangé depuis des années), ce qui lui permettrait de financer entièrement la formation de deux chiens d’assistance. Les cuberdons sont en vente dans certains magasins locaux, ou sur la boutique en ligne de l’ASBL. Pour en savoir plus:www.os-mose.be/

 

 

VITE DIT

 

Os’mose en bref

 

Basée à Esneux depuis dix ans, Os’mose forme des chiens d’assistance, principalement pour les personnes à mobilité réduite, les enfants autistes ou atteints de maladies orphelines, et les épileptiques. Les chiens sont éduqués pendant deux ans, puis mis gratuitement à disposition des bénéficiaires. L’ASBL travaille sur l’intégration et gère donc également un club canin accessible tant aux personnes valides que moins valides.

 

Bientôt un partenariat avec l’Université?

 

Os’mose souhaite développer un partenariat gagnant-gagnant avec la faculté vétérinaire de l’ULiège. Les étudiants bénéficieraient d’un lieu de pratique tout proche et l’ASBL, d’un suivi qualitatif de ses chiens. À suivre.

 

Terrain communal

 

Le terrain de 4 000 m² sur lequel s’installe Os’mose est une propriété de la Commune d’Esneux. L’ASBL l’occupe via un bail de 30 ans, qui sera ensuite renouvelable pour des périodes de 10 ans.

 

Première wallonne à Tilff: Os’mose ouvre son nouveau centre de formation de chiens d’assistance
Yves Bircic


Nos dernières videos