RÉGIONS

VIDÉOS & PHOTOS | Mais pourquoi ces enfants sont-ils venus à l’école en… pyjama?

Scène inhabituelle à l’école Princesse de Liège ce jeudi: des écoliers en pyjama… pour une belle action. Reportage.

Journée spéciale à l’école Princesse de Liège, à Embourg (Chaudfontaine), ce jeudi. Les enfants sont venus à l’école en pyjama!

Un dress code pour le moins particulier, mais surtout une belle action de solidarité envers celles et ceux qui sont malades et n’ont pas la chance de pouvoir suivre une scolarité «normale».

En Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB), un millier d’enfants souffrent d’une maladie longue durée, de plus de 6 semaines.

Suivre les cours, mais aussi garder un lien social

«Notre objectif est d’aider les enfants déscolarisés (accident, handicap, maladie de longue durée) à continuer leur scolarité le plus normalement possible», précise-t-on au sein de l’ASBL «ClassContact».

«Pour cela, nous mettons gratuitement à leur disposition (et à celle de leur école) du matériel informatique afin de les connecter à leur classe, depuis leur domicile ou leur chambre d’hôpital», poursuit-on chez ClassContact. «Le matériel installé (NDLR: voire une connexion internet si besoin) permet à l’enfant malade, non seulement de continuer à suivre les cours, mais aussi de garder un lien social avec ses copains de classe et son professeur et d’ainsi faciliter son retour en classe.»

Toute personne a droit à l’éducation

ClassContact, qui souhaite «obtenir le même soutien de la FWB» que ce dont bénéficie son homologue flamand «Bednet», «voudrait devenir un des acteurs incontournables de l’accompagnement de tout enfant malade, accidenté ou écarté de l’école pour quelle qu’en soit la raison».

Et de rappeler que l’article 26 de la Déclaration universelle des droits de l’homme prévoit que «toute personne a droit à l’éducation» et cela indépendamment de la santé de l’enfant.

«À ce jour, nous avons 130 installations d’enfants qui ont été effectuées pour l’année scolaire 2020/2021. Nous espérons pouvoir aider de plus en plus d’enfants, notre objectif pour l’an prochain étant déjà d’arriver à 200 enfants et dans les 3 prochaines années d’arriver à 400 enfants.»


Nos dernières videos