STREAMING

Les 5 ratés des interfaces Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video

Les 5 ratés des interfaces Netflix, Disney  et Amazon Prime Video

Les applications des leaders du streaming font parfois fi des besoins des abonnés. Capture d’écran

L’interface des leaders mondiaux du streaming oublie un peu trop souvent de vous faciliter la vie.

Sur mobile, le web ou encore smart TV, les applications des services de streaming sont loin d’être parfaites. Si certaines imperfections sont mineures, d’autres polluent vos sessions quotidiennes. C’est comme un petit caillou dans la chaussure. On s’y habitue mais on préférerait s’en débarrasser.

Une poignée de ces ratés est partagée par les leaders. Exemple: la liste des favoris, proposée avec beaucoup de paresse par Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video. C’est un cas flagrant de négligence.

Découvrez ci-dessous les 5 ratés majeurs des interfaces des trois plus grandes plates-formes de SVOD (vidéo à la demande par abonnement).

 

1.La liste unique

 

Netflix, Disney + et Amazon Prime Video autorisent chaque profil à enregistrer les programmes qu’il souhaite regarder plus tard. C’est une sorte de pense-bête… qui devient rapidement anarchique.

En cause: l’impossibilité de classer, trier, de créer des sous-catégories. La liste des favoris s’allonge au fil du temps, sans que le service de streaming nous aide à la consulter.

Les 5 ratés des interfaces Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video
La liste des favoris empile les titres ajoutés par le profil, sans qu’il ne soit possible de créer des sous-sections par exemple. Capture d’écran

Amazon est le seul à consentir un petit effort. Sur le web, il est possible de séparer les séries et les films dans la liste des favoris d’un profil.

 

2.Le zapping du générique

 

Quand vous enchaînez le quatrième épisode de La casa de papel dans la même soirée, il est sympa de pouvoir zapper le générique. Si Netflix propose généralement l’option Ignorer l’introduction, elle n’est pas non plus systématique. Exemple: The Big Bang Theory fait l’impasse sur cette possibilité.

La position d’Amazon Prime Video est particulière. Au premier épisode visionné, vous êtes contraint de supporter le générique. À partir du deuxième, vous avez le droit de Passer l’intro.

Plus extrême, Disney+ fait complètement l’impasse sur cette fonction.

Les 5 ratés des interfaces Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video
Ignorer l’introduction est une fonction qui devrait être systématiquement affichée quand un récapitulatif précède le début d’un épisode. Capture d’écran

 

3.Le zapping du récap

 

Présent ou absent selon le programme, le récapitulatif de l’épisode précédent est précieux lorsque vous avez perdu de vue une série. Quand vous la suivez assidûment, c’est superflu et une perte de temps.

Netflix propose généralement d’Ignorer le récap si vous le souhaitez. Comme pour le générique (voir ci-dessous), ce n’est hélas pas systématique.

Disney+ n’a pas encore intégré cette possibilité. Entre le récap et le générique, il faut parfois patienter 2 minutes pour que débute vraiment un épisode de la série Marvel Falcon et le Soldat de l’hiver par exemple.

Les 5 ratés des interfaces Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video
Après 2 minutes de récap et de générique impossible à zapper, le cinquième épisode de Falcon et le Soldat de l’hiver va seulement démarrer sur Disney+. Capture d’écran

 

4.Le mélange des langues

 

Netflix et Disney+ prennent bien soin de séparer le catalogue belge francophone du catalogue belge néerlandophone. Si vous êtes identifiés comme un client francophone, vous ne tomberez pas sur des programmes privés de sous-titres et de doublages français.

À l’autre bout du spectre, Amazon Prime Video se moque complètement de présenter une liste cohérente de programmes. Des séries et des films privés du français se baladent aux quatre coins de la plate-forme.

Les 5 ratés des interfaces Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video
Sur Amazon Prime Video, le film 21 Bridges est proposé en version originale et avec des sous-titres néerlandais. Pas de français à l’horizon. Capture d’écran

 

5.L’absence de chapitrage

 

Un film sur DVD ou Blu-ray est composé de chapitres prédéfinis. Vous pouvez rapidement passer d’une séquence à l’autre, vous promener à travers le long-métrage.

Cette notion est hélas totalement absente sur Netflix, Disney+ et Amazon Prime Video. Les possibilités de naviguer dans une vidéo sont limitées: avance ou retour rapide à différentes vitesses, retour ou avance de dix secondes, etc.