MAUBRAY

Le centenaire s’en est allé à Maubray…

Vétuste, le Pont Royal a été levé et déplacé. L’opération s’est déroulée sans faille. Place au remplacement à l’identique.

Avant d’avoir pu souffler la 100e bougie de son gâteau d’anniversaire, le Pont Royal a vécu ses dernières heures mardi en fin de matinée. Menée de main de maître par les diverses composantes intervenant dans ce dossier, l’opération de levage de cette infrastructure de quelque 80 à 90 tonnes a suscité quelques inquiétudes quelques heures avant le jour J! Depuis vendredi, l’entreprise Galère avait entrepris la désolidarisation de ce pont à l’aide de vérins d’une poussée de 50 tonnes. Il s’agissait de soulever de quelques centimètres l’ouvrage de ses points d’appuis au sol, histoire de faciliter le travail de la grue qui devait intervenir mardi pour le levage de l’ensemble. C’était sans compter sur la rouille qui avait véritablement soudé le pont à la rive. Lundi, l’intervention de chalumeaux a finalement permis de libérer le pont de ses points d’appui et d’opérer une première et légère levée de l’infrastructure. Mardi, l’opération menée par la société Dufour a débuté vers 9 h 30. Placée à ras du pont, la grue télescopique sur chenilles de 650 tonnes, haute de 48 m, a d’abord placé au-dessus du pont un support auquel étaient arrimées quatre chaînes destinées au levage.

La pose en juin

L’opération d’arrimage des chaînes a été la plus longue. Elle a d’ailleurs demandé le transport aérien, d’une rive à l’autre, d’une petite grue. Visiblement, le personnel de chez Dufour connaissait bien sa mission, chaque détail étant minutieusement réglé. À 11 h 28, une ombre est apparue entre la route et le pont… Le centenaire venait d’être levé d’une dizaine de centimètres par un grutier on ne peut plus expérimenté. Le plus dur était fait! Tandis que les chenilles de la grue grinçaient en reculant, l’imposant engin a doucement pivoté pour finalement déposer le pont Royal sur ses supports de bois sur la rive gauche du canal. À 12 h, la structure était en place au carrefour de la ferme de Morlies, là où elle sera découpée. Opération réussie. La nouvelle charpente métallique, à l’identique de l’ancienne, arrivera sur place le jeudi 20 mai. Son assemblage commencera le mardi 25 mai. À l’issue de la réfection des culées (réparation, sablage et rejointoyage), la pose du nouveau pont est prévue le vendredi 4 juin. En fonction de la météo, la clôture du chantier est prévue pour décembre 2021. Ce chantier mobilise un budget de 1 040 986€ HTVA, en charge de la Wallonie dans le cadre des budgets affectés à l’entretien des infrastructures routières.


Nos dernières videos