CYCLISME

Remco Evenepoel s’est testé dans les côtes de Liège-Bastogne-Liège

Remco Evenepoel s’est testé dans les côtes de Liège-Bastogne-Liège

Remco Evenepoel de retour chez les Blancs Moussis où il avait remporté en 2018 Aubel-Thimister-Stavelot. Romain RIXHON

En préparation pour le Giro, le jeune belge a été aperçu dans certaines ascensions de la «Doyenne», avant le passage de la course.

Une petite heure avant le passage de la tête de course, les spectateurs postés le long du parcours de Liège-Bastogne-Liège, dimanche, ont eu la bonne surprise d’apercevoir Remco Evenepoel.

Le Belge (21 ans) de la Deceuninck-Quick Step peaufine actuellement sa condition, à quelques jours de son retour à la compétition. Le 8 mai, il prendra le départ du Tour d’Italie, près de neuf mois après sa terrible chute sur le Tour de Lombardie.

Simplement accompagné d’un véhicule de sa formation – passée à deux doigts du succès plus tard dans la journée, par Julian Alaphilippe –, Remco Evenepoel a été reconnu par plusieurs supporters dans la descente du Stockeu. En pleine séance d’entraînement, le prodige de Schepdael ne s’est pas arrêté, mais a été chaudement encouragé, a remarqué notre photographe présent sur place.

Dans la foulée, il a été vu dans l’ascension de la Haute Levée, en suivant toujours le tracé de la «Doyenne». Au sommet, il aurait, nous dit-on, eu un petit mot pour les personnes le soutenant. Avant de reprendre la route.

Le dimanche de Remco s’est poursuivi dans la Redoute, dans laquelle il a pu tester ses mollets.

S’il doit participer à sa montée en puissance pré-Giro, ce passage dans les Ardennes a également une teneur symbolique pour lui.

Tout juste sorti de sa carrière de footballeur, néo-cycliste alors en catégorie juniors, c’est en effet sur ces terres que le vainqueur de la Clásica San Sebastián 2019 s’est réellement révélé. Son palmarès s’est ainsi ouvert début août 2017, sur la seconde étape d’Aubel-Thimister-Stavelot, remportée en solitaire (déjà). «Un ex-espoir du foot belge fait sensation», titrions-nous dans la foulée (L’Avenir Verviers du 7 août 2017). En septembre, cette année-là, il s’est aussi imposé dans… la redoute, sur la Philippe Gilbert Juniors.

En 2018, en grand favori, avant de devenir champion du monde sur route juniors et d’attirer tous les regards, Remco Evenepoel avait surclassé la même Aubel-Thimister-Stavelot.

Ce 25 avril, c’était donc une sortie là où tout a commencé, quinze jours avant… que tout ne recommence pour de bon?

Nos dernières videos