MOTEURS

VIDÉO | Rallye de Croatie : Sébastien Ogier leader avant la dernière journée, Thierry Neuville 3e à 10 secondes

Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC) prendra dimanche matin le départ de la dernière journée du rallye de Croatie, troisième rendez-vous du championnat du monde WRC, en tant que leader.

A quatre étapes spéciales de la fin, il possède une avance de 6.9 secondes sur son équipier le Britannique Elfyn Evans (Toyota Yaris WRC). Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupé WRC) suit en troisième position à 10.4 secondes.

Après les erreurs de choix de pneus samedi matin, qui ont vu l’avance de 7.7 secondes de Neuville sur Ogier se transformer en un retard de 19.6 secondes, le Belge a essayé de rattraper son retard cet après-midi. Neuville est parti avec des pneus durs et une seule roue de secours dans le coffre. C’est une entreprise risquée avec tous ces cordes, il y a donc un risque considérable de crevaison. Sébastien Ogier peut le confirmer. Dans la deuxième partie de l’ES 13, le Français a dû faire face à une crevaison. A l’arrivée, la gomme à l’avant droit avait presque complètement disparu du pneu. Neuville se déchaîne et reprend 10.1 secondes sur Ogier et 10 sur Evans.

«Avec les bons pneus, la voiture fonctionne très bien. C’était une autre étape de challenges dans laquelle j’ai essayé de conduire efficacement», a déclaré Neuville aux journalistes à son arrivée. Le Français Adrien Fourmaux (Ford Fiesta WRC) a signé le deuxième temps et était à 1.1 seconde de son premier meilleur temps en WRC.

Dans l’étape suivante, le Japonais Takamoto Katsuka (Toyota Yaris WRC) a réalisé le meilleur temps comme le matin. Neuville a été 1/10e de seconde plus rapide qu’Ogier. Dans l’avant-dernière étape de la journée, Neuville et Ogier ont réalisé le même temps et l’écart entre le Français et le Belge est resté de 9.4 secondes. Dans la dernière étape de la deuxième journée, Ogier a été plus rapide d’une seconde que Neuville, qui doit maintenant faire face à un écart de 10.4 secondes.

«J’ai essayé de me battre cet après-midi avec les bons pneus. Seulement il y a eu un problème avec le cric, donc je n’ai pas pu changer mes pneus cet après-midi pendant la liaison», a déclaré Neuville. Ott Tänak (Hyundai i20 Coupé WRC) suit en quatrième position à 37.8 secondes. Adrien Fourmaux et Renaud Jamoul (Ford Fiesta WRC) terminent la journée en cinquième position à 1:16.

Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq (Skoda Fabia R5) ne sont pas non plus arrivés au bout de la journée de course aujourd’hui. Comme hier, ils ont réalisé une excellente performance, mais une double crevaison dans l’ES 14 a eu raison d’eux. Bedoret et Walbrecq n’avaient qu’une seule roue de secours dans le coffre. Ils seront de retour au départ dimanche.

Il reste deux boucles de deux spéciales chacune, couvrant 78,58 km. Ogier remportera-t-il son 51e rallye ou Evans son 4e rallye en Championnat du monde? Ou Thierry Neuville parviendra-t-il à combler l’écart et à remporter son 14e rallye mondial? Les résultats seront connus dimanche, un peu après midi.

Thierry Neuville: «Pas la journée que nous avions espérée»

Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe (Hyundai i20 Coupé WRC) ont connu une journée de samedi à deux visages. Le matin, un mauvais choix de pneu leur a coûté cher. Ils ont perdu la tête du classement et ont dû chasser derrière les nouveaux leaders dans l’après-midi. Avec succès, même s’ils ont été un peu aidés par la crevaison du leader Sébastien Ogier (Toyota Yaris WRC). Avec encore quatre étapes à parcourir, Neuville, 3e à 10.4 secondes, continue d’avoir des chances de remporter sa première victoire de la saison après ses 3e places à Monte-Carlo et à l’Arctic Rally.

L’une des grandes qualités de Thierry Neuville est sa confiance en lui. Même s’il a connu une mauvaise matinée, perdant son avance sur Ogier, le Saint-Vithois était déterminé à rattraper le temps perdu. «Oui, ce ne fut pas exactement la journée que nous avions espérée. J’avais espéré conserver mon avance d’hier (vendredi) ou peut-être même l’augmenter, mais un mauvais choix de pneus et un moteur qui a calé m’ont obligé à chasser cet après-midi.»

Dans la première étape de classement samedi après-midi, Neuville a réduit de moitié son retard sur Ogier. Ils ont ensuite fait plus ou moins jeu égal. «Nous avons regagné des secondes importantes, mais il y a aussi eu un petit problème à nouveau. Le cric n’a pas fonctionné, donc nous avons dû utiliser les mêmes pneus tout l’après-midi. Mais dans l’ensemble, je suis satisfait de ma position.»

Dimanche, il reste quatre spéciales à disputer. Avec trois pilotes dans un mouchoir de poche (10 secondes, Ndlr), la journée finale en Croatie s’annonce passionnante. «La plus longue étape du rallye est encore à venir. Je suis sûr que de nombreuses surprises nous attendent», a encore précisé Neuville.

Le classement après la 2e journée

1. Sébastien Ogier / Julien Ingrassia (FRA-Toyota) en 2 heures 6 minutes 35 secondes 8/10e

2. Elfyn Evans / Scott Martin (GBR-Toyota) à 6 sec 9/10e

3. Thierry Neuville / Martijn Wydaeghe (BEL-Hyundai) à 10 sec 4/10e

4. Ott Tänak / Martin Järveoja (EST-Hyundai) à 37 sec 8/10e

5. Adrien Fourmaux / Renaud Jamoul (FRA-M-Sport Ford) à 1 min 29 sec 5/10e

6. Gus Greensmith / Eliot Edmondson (GBR-M-Sport Ford) à 2 min 23 sec 8/10e

7. Takamoto Katsuta / Daniel Barritt (JPN/GBR-Toyota) à 2 min 46 sec 5/10e

8. Craig Breen / Paul Nagle (IRL-Hyundai) à 3 min 51 sec 8/10e

9. Mads Ostberg / Torstein Eriksen (NOR-Citroën) 1er WRC2 à 7 min 6 sec

10. Teemu Suninen / Mikko Markkula (FIN-M-Sport Ford) 2e WRC2 à 8 min 9 sec 6/10e

Vainqueurs ES: 8 Ogier (ES3*, ES6, ES7, ES8, ES9, ES12, ES15**, ES16), 5 Neuville (ES1, ES2, ES4, ES13, ES15**), 2 Evans (ES3*, ES11), 2 Katsuta (ES10, ES14), 1 Tänak (ES5)

*Ogier et Evans vainqueurs à égalité de l’ES3

**Ogier et Neuville vainqueurs à égalité de l’ES15

Abandons: Kalle Rovanperä / Jonne Halttunen (FIN-Toyota) vendredi

Nos dernières videos