LIÈGE

VIDÉOS & PHOTOS | Découverte incroyable sur le site du premier hôpital liégeois: «On creusait pour installer l’arrivée de gaz et d’eau et on est tombé dessus par hasard»

Des travaux réalisés en vue d’établir un béguinage contemporain sur le site du sanctuaire Sainte Julienne de Cornillon - site ayant accueilli au précédent millénéaire le tout premier hôpital de Liège - ont permis d’excaver un vieux puits, profond de 8 mètres et alimenté en eau claire. Une très belle découverte dont l’origine résonne d’autant plus aujourd’hui à l’aune de la crise sanitaire. On vous explique pourquoi.

Drôle de découverte que celle réalisée en cette fin de semaine au sanctuaire Sainte Julienne de Cornillon, située au pied de l’ancien monastère de la Chartreuse de Liège: « On creusait une tranchée pour installer l’arrivée de l’eau et du gaz et on est tombé dessus avec la machine», explique simplement Salvatore Mula, le chef d’équipe de chez Lejeune & Fils, en charge des travaux de rénovation du site. « On ne savait absolument pas que ceci existait, et encore moins à cet endroit», renchérit Jacques Galloy, l’administrateur-délégué de l’ASBL occupant le site.

«Ceci», c’est un puits. Mais pas n’importe quel puits! Un puits en vieilles briques surmonté d’une dalle de béton, malheureusement cassée lors de la découverte. «Nous avons rendez-vous la semaine prochaine avec toute une série d’historiens et d’archéologues, afin de pouvoir en apprendre beaucoup plus sur ce puits, mais a priori il date de plusieurs siècles déjà», précise Jacques Galloy.

Découvrez notre reportage en vidéo ci-dessous

Une ancienne léproserie

Clin d’œil du destin ou de l’histoire, la découverte de ce puits en pleine période de confinement rappelle l’histoire du site et, a priori toujours, celle du fameux puits.

«C’est un lieu qui a huit siècles de présence humaine, rembobine Jacques Galloy. Et c’est ici qu’a démarré le premier hôpital de Liège, vers 1100. À cette époque, des lépreux ont commencé à fréquenter le site, à s’isoler ici, car rejetés de la ville. On les confinait en quelque sorte dans cet endroit, de l’autre côté des rivières et, donc dans ce cas-ci, de la Meuse. Il y avait un magnifique point d’eau et la route vers l’Allemagne passait à proximité. Les lépreux, ainsi confinés, avaient donc accès à l’eau et au pain qu’on leur jetait dans des paniers depuis la route

VIDÉOS & PHOTOS | Découverte incroyable sur le site du premier hôpital liégeois: «On creusait pour installer l’arrivée de gaz et d’eau et on est tombé dessus par hasard»
Situé au pied de la rue de Robermont, le site abrite aujourd’hui l’ASBL Sanctuaire de Sainte Julienne de Cornillon. EdA - Romain Veys

Devant cette présence de plus en plus nombreuse de malades de la lèpre, un premier clocheton sera érigé vers la fin du 12e siècle, avant qu’une petite orpheline à l’éducation catholique et l’esprit très mystique ne vienne investir son temps, sa vocation et sa fortune, dans la construction d’une première léproserie.

En parfait état de marche

«Le puits fait 8 mètres de profondeur et semble en parfait état de fonctionnement, reprend Salvatore Mula. Quand nous l’avons trouvé, nous avons tenté de pomper l’eau qui s’y trouvait dans le fond. Cette eau était limpide. Mais après trois heures, on a remarqué que le puits se remplissait à nouveau. Il semble donc qu’il soit encore alimenté.»

Fermé pendant près de 150 ans sous la forme d’un carmel, le sanctuaire s’ouvre aujourd’hui sous la forme d’un béguinage contemporain: «D’un côté, nous avons accueilli une communauté de sœurs clarisses, détaille Jacques Galloy. De l’autre, nous avons 11 unités de logement qui forme un béguinage contemporain, un mode de vie où les gens vivent ensemble dans un lieu qui est beau, qui est inspirant, autour d’un projet chrétien. Et donc cette tranchée creusée qui a permis de découvrir ce puits a pour but d’amener l’eau et l’énergie dans ces logements.»

VIDÉOS & PHOTOS | Découverte incroyable sur le site du premier hôpital liégeois: «On creusait pour installer l’arrivée de gaz et d’eau et on est tombé dessus par hasard»
Un petit clocheton médiéval surmonte la bâtisse qui abrite désormais une douzaine de sœurs clarisses. EdA - Romain Veys

Sainte Julienne et la Fête-Dieu

VIDÉOS & PHOTOS | Découverte incroyable sur le site du premier hôpital liégeois: «On creusait pour installer l’arrivée de gaz et d’eau et on est tombé dessus par hasard»
Sainte Julienne de Cornillon EdA - Romain Veys
La place de Sainte Julienne dans l’hagiographie et plus généralement l’histoire du christianisme n’est pas anodine.

«Elle est la grande Sainte liégeoise qui a vécu au Moyen âge et s’est très vite occupé des lépreux, des malades, en devant notamment la première directrice de l’hôpital de Liège», évoque Jacques Galloy. Mais surtout, elle a vécu à 16 ans une très grande expérience mystique, qui est à la source d’une fête importante au sein de l’Église catholique dans le monde entier, la fête du Saint-Sacrement (NDLR: aussi appelée Fête-Dieu, célébrée 60 jours après Pâques). Et donc à la base de cette fête mondialement connue, nous retrouvons Sainte Julienne, ici même, sur ce site de Cornillon