CORONAVIRUS

Coronavirus: la Wallonie vise 200.000 personnes vaccinées par semaine

Coronavirus: la Wallonie vise 200.000 personnes vaccinées par semaine

La semaine dernière, 460.000 personnes ont été vaccinées en Belgique, dont 130.000 en Wallonie. On peut aller jusqu’à 200.000 personnes, estime la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale. BELGA

Covid-19: la ministre Morreale entend booster la vaccination en Wallonie pour passer à 200.000 personnes vaccinées par semaine.

La ministre wallonne de la Santé Christie Morreale entend booster la vaccination en Wallonie pour passer de 130.000 à 200.000 personnes par semaine, a-t-elle indiqué ce vendredi lors d’une visite à deux sites de vaccination, le centre majeur de Tournai et le centre intermédiaire de Mouscron.

«En Wallonie, plus d’une personne sur quatre en âge d’être vaccinées a reçu une première dose de vaccin. La cadence de la campagne s’accélère: en deux semaines, on est passé de 20% à 25% de personnes vaccinées en première dose et le tempo des livraisons va lui aussi augmenter dans les prochaines semaines. La semaine dernière, 460.000 personnes ont été vaccinées en Belgique, dont 130.000 en Wallonie. On peut aller jusqu’à 200.000 personnes», a-t-elle précisé.

Au Centre majeur de vaccination de Tournai (CMVT),le bourgmestre Paul-Olivier Delannois a rappelé que la Ville avait tenu à être organisatrice, à part entière, de ce processus de vaccination.

«Cette indépendance nous a permis de parfaitement mettre au point cette vaccination, un système qui fonctionne parfaitement», selon le mayeur.

La Wallonie recense 9 centres majeurs et 31 centres intermédiaires. Elle peut aussi compter sur 12 unités mobiles fonctionnant une semaine sur trois, notamment pour des communes décentralisées, dont celle de Comines dans la région de Wallonie picarde.

Depuis le 25 février, date du lancement du CMV à Tournai, 32.750 personnes ont déjà été vaccinées dans le hall sportif de la ville. Ce nombre comprend le personnel médical et paramédical du Centre hospitalier de Tournai (3.000), ce centre n’ayant pu vacciner son personnel sur place, suite à une cyberattaque informatique. Après avoir ouvert deux lignes de vaccination pour la première vague, le CMVT est passé à huit lignes fin du mois de mars lors de la vaccination de la population.

Cette vaccination, qui s’est déroulée selon le critère de l’âge, concernera à terme 120.000 personnes habitant dans les entités de Tournai, Antoing, Brunehaut et Rumes. «On approche aujourd’hui la tranche des 55 ans. A cela l’on doit ajouter la liste d’attente qui a été lancée. Depuis le début, aucun vaccin n’a été jeté, tout a été administré», selon le bourgmestre de Tournai.

A Mouscron, le centre local de vaccination a accueilli 14.000 personnes. Il faut y ajouter les 4.000 membres du personnel du CHM de Mouscron, qui a été vacciné sur les lieux même de son travail, ainsi que les personnes âgées dans les maisons de repos. Le centre de vaccination mouscronnois travaille depuis le 15 mars avec trois lignes de vaccination, à raison de 12h de travail par jour du lundi au samedi.

«L’AViQ nous a demandé de monter en puissance. Nous sommes à présent prêts pour passer de 20 à 30 vaccins par heure. On attend les vaccins. Jusqu’à présent, nous avons essentiellement administré du vaccin Pfizer, l’AstraZeneca dans une moindre mesure. Il y a une certaine réticence envers ce produit. Cependant, aucune dose n’a été jetée. Tout a été utilisé», a précisé Brigitte Aubert, bourgmestre de Mouscron.



Coronavirus : le bilan en Belgique