CORONAVIRUS

Coronavirus: l’UE devrait disposer d’assez de doses pour vacciner 70% des adultes dès juillet

Covid-19: l’UE s’était jusqu’à présent fixé l’objectif de vacciner 70% des adultes avant la fin de l’été. Ce pourrait être le cas dès juillet, si l’on en croit Ursula von der Leyen.

L’objectif des 70% de la population adulte vaccinée contre la Covid-19 dans l’UE d’ici la fin de l’été pourrait déjà être atteint au mois de juillet, a laissé entendre vendredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Les États membres disposeront en juillet de suffisamment de vaccins pour ce faire, a souligné l’Allemande lors d’une visite au site de production Pfizer de Puurs, aux côtés du Premier ministre belge Alexander De Croo.

«Au début de notre campagne de vaccination, nous avons connu des difficultés, mais grâce à notre large portefeuille de vaccins, ainsi qu’à des fournisseurs stables et fiables, nous avons pu inverser la tendance», a-t-elle commenté.

Selon elle, le vaccin le plus important pour les campagnes de vaccination en Europe est fabriqué à Puurs «grâce à un environnement propice offert par son pays hôte.»

L’objectif de 70% qu’avait fixé la Commission pour l’UE vise à atteindre l’immunité collective, mais il a été fragilisé par les retards de livraison de plusieurs fournisseurs, les plus criants chez AstraZeneca.

Depuis, des fournisseurs comme Pfizer/BioNTech ont pu anticiper des livraisons prévues plus tard dans l’année, ce qui a permis au commissaire européen Thierry Breton, le «Monsieur vaccins» de l’exécutif, d’annoncer l’atteinte probable des 70% pour la mi-juillet. Le Français avait cité le 14 juillet, jour de la fête nationale de son pays.

La Commission finalise actuellement avec Pfizer la négociation d’une commande de 1,8 milliard de doses supplémentaires, qui serviront à consolider l’immunité collective, lutter contre les variants et vacciner enfants et adolescents. Ces doses devraient s’étaler de fin 2021 à 2023.

Le début d’une confiance accrue?

Alexander De Croo a loué l’augmentation des capacités de production du site de Puurs. «J’espère que ça puisse marquer le début d’une confiance accrue dans le projet européen. Il est temps d’examiner ce qui peut être amélioré, sans négliger ce que nous avons déjà réussi, afin d’aller encore plus loin».

Le patron de Pfizer, Albert Bourla, assure que son entreprise est en passe de dépasser les objectifs fixés. L’association BioNTech/Pfizer s’était engagée à fournir 600 millions de doses de vaccins avant la fin de l’année. Plus de 100 millions ont déjà été livrées. Les 250 millions devraient être atteints pour la fin juin.

Selon M. Bourla, la durée de production d’une dose de vaccin Pfizer/BioNTech a pu être réduite de 110 à 60 jours, et l’Agence européenne des médicaments (EMA) a récemment donné son accord pour une augmentation de la capacité de production de 20% à l’usine de Puurs. «Dès le mois de mai, nous produirons sur ce seul site 100 millions de doses par mois», a affirmé le dirigeant.



Coronavirus : le bilan en Belgique