LIÈGE

Le pompiste de Comblain-au-Pont condamné à 3 ans avec sursis pour des tirs mortels sur un braqueur

Le gérant d’une station-service de Comblain-au-Pont qui avait tué un de ses braqueurs a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 3 ans de prison avec sursis.

Les faits ont été qualifiés en homicide involontaire commis par défaut de prévoyance et de précaution.

Les faits s’étaient déroulés dans la nuit du 3 au 4 octobre 2018 à Comblain-au-Pont. Le prévenu, un gérant d’une station-service âgé de 74 ans, avait été surpris par l’intrusion nocturne de cinq jeunes braqueurs dans son commerce. L’homme, déjà victime de plusieurs braquages, avait été réveillé par son système d’alarme et s’était emparé d’une arme pour faire fuir les voleurs.

Les cinq individus avaient pris la fuite mais le gérant les avait suivis et avait tiré à plusieurs reprises en direction de leur véhicule. Un des braqueurs, âgé de 19 ans, avait été atteint par les tirs et était décédé des suites de ses blessures. Le jeune homme avait été abandonné par ses complices devant le cabinet d’un médecin.

Devant le tribunal, le prévenu avait expliqué avoir été pris de panique et avoir tenté d’arrêter la voiture de ses braqueurs. Il avait tiré cinq balles en quatre secondes, obnubilé par son idée de stopper le véhicule. Le dernier tir avait touché la victime, dans le dos.

Le tribunal a qualifié les faits en homicide involontaire commis par défaut de prévoyance et de précaution car l’homme n’avait pas l’intention de porter des coups ou de tuer ses braqueurs. Le prévenu a également été déclaré coupable de détention d’arme, de détention de munitions et de menaces. Il a été condamné à une peine de 3 ans de prison avec sursis.