Père et fils nous emmènent au cœur de 800 crimes en province de Liège

Père et fils nous emmènent au cœur de 800 crimes en province de Liège

En 300 pages, Bernard Wilkin revient sur 800 affaires de meurtres et d’assassinats jugées par la cour d’assises de Liège, entre 1796 et 1940. -

Bernard Wilkin publie, avec son père, une captivante «Encyclopédie des homicides en province de Liège», déjà rééditée vu le succès.

Il enchaîne les dates, rebondit sur les faits, donne du contexte mais surtout, Bernard Wilkin est un fabuleux conteur d’histoires. Si son papa, René, lui a donné le goût, la passion, pour l’époque napoléonienne, c’est dans un autre registre qu’il fait aujourd’hui l’actualité. Avec la sortie de son “Encyclopédie des homicides en province de Liège”, il entraîne les lecteurs dans 800 affaires de meurtres et d’assassinats jugées par la cour d’assises de Liège, entre 1796 et 1940. Un livre de 300 pages cosigné… avec son papa. Et qui a déjà dû faire l’objet d’une réimpression.

C’est par son travail aux Archives de l’État à Liège que Bernard Wilkin en est venu à s’intéresser de près aux histoires d’homicide. «J’ai fait l’inventaire des archives de la cour d’assises de la province de Liège. Un inventaire, c’est quelque chose de sec, d’académique. En consultant les dossiers, je me suis dit qu’il y avait quelque chose d’inexploité. Cela offre un aperçu complet de la criminalité en province de Liège, depuis l’époque révolutionnaire à nos jours. Je me suis dit qu’il fallait absolument faire quelque chose

Les auteurs découvrent un de leurs ancêtres

Bâtons, armes à feu, haches, poisons, noyade… pour tuer, les auteurs sont prêts à tout. Derrière l’acte, on retrouve jalousie, vol crapuleux, alcool, drames familiaux, enfants non désirés… «On tue beaucoup plus d’hommes. Mais les femmes tuent plus les enfants.»

Les deux auteurs ont décidé de tout raconter, sans tabou. Même lorsqu’ils découvrent l’histoire d’un de leurs ancêtres, Jean Wilkin, assassiné par son beau-frère en 1798.

Un outil généalogique

«Si vous avez des origines liégeoises, vous avez beaucoup de chance d’avoir un ancêtre dans ce livre, qu’il soit auteur d’homicide ou victime», précise Bernard Wilkin. De là lui est venue l’idée d’ajouter un index. «C’est un merveilleux outil généalogique.»

L’encyclopédie des homicides en province de Liège de 1796 à 1940, EditionNoir Dessin