Carrière de Paliseul : le Collège rend un avis défavorable

Carrière de Paliseul : le Collège rend un avis défavorable

Les portes de la carrière vont-elles s’ouvrir? Plusieurs riverains espèrent que non. Le collège a donné un avis défavorable. -

Le Collège de Paliseul devait rendre un avis sur le projet de la carrière de Paliseul et sur le permis introduit par Régis Clarinval.

Le conseil de Paliseul a lieu ce jeudi soir.

Philippe Léonard a pris la parole, d’entrée de jeu, pour évoquer le projet de la carrière de Paliseul. « Comme vous le saviez, le Collège devait remettre un avis pour ce jeudi au plus tard, dit le bourgmestre. Nous avons décidé, après analyse du dossier et tenant compte des remarques émises par les citoyens, de remettre un avis défavorable. Il existe beaucoup trop de choses pour lesquelles nous demandons un complément d’information et des précisions. Des modifications ont été proposées par le promoteur, nous souhaiterions que ce soit sur papier et que ce soit codifié avant de donner un avis autre. »

Anne Carrozza  a demandé des précisions. « Que veut dire cet avis négatif ? C’est donc un non qui part à la Région ? »

La réponse de Philippe Léonard ?« Oui, mais ici, c’est un avis, ce n’est pas le’ Collège qui détient la décision finale, note le bourgmestre. Je pense que cet avis a une certaine importance aux yeux du fonctionnaire. Beaucoup trop de choses sont à revoir et à modifier. »

Anne Carrozza poursuit. « En 2017, nous avions exactement le même dossier au conseil et nous avons tous voté de manière favorable. Je pense que rien n’a été modifié dans ce dossier. Avons-nous fait une erreur à ce moment-là de ne pas avoir fait d’information ? »

Philippe Léonard précise. « J’ai souvenir que quand le projet a été présenté, nous avons été interpellé dans notre groupe et que nous avions fait la demande de savoir quelle serait l’ampleur. Et cela a été présenté comme artisanal. Or, en regardant les volumes, ce n’est pas le cas. »

Des propos confirmés par Marjorie Marlet, qui, elle, était au Collège en 2017. « Le dossier n'a vraiment pas été présenté de cette manière, il a été présenté en parlant d'une exploitation artisanale. Il n'y avait pas du tout de tonnage, de quantité à l'époque. Le dossier a été introduit maintenant, il n'y avait aucune quantité à l'époque. »


Nos dernières videos