MONS

MyData-TRUST, l’entreprise montoise qui aide les biotechs à respecter les données des patients

MyData-TRUST, l’entreprise montoise qui aide les biotechs à respecter les données des patients

MyData-TRUST est basée au Parc Initialis à Mons et dispose de 4 bureaux en Europe et en Amérique du Nord. -

Le secteur de la santé traite les données de millions de personnes, mais ne les protège pas toujours suffisamment. Une entreprise montoise a flairé le bon filon et aide les PME à se conformer aux règlements internationaux.

En 2018 entrait en vigueur le RGPD, le Règlement Général de la Protection des Données, qui encadre à un niveau européen l’usage des données personnelles des citoyens. Si cette nouvelle règlementation a pu être un casse-tête pour bien des entreprises, il fut une opportunité pour d’autres. Comme pour MyData-TRUST, entreprise installée à Mons qui a vu le jour en 2017, soit un an après le vote de ce règlement européen en 2016.

Son objet est d’accompagner les sociétés dans leur mise en conformité avec les règlementations de protection des données. Dès sa création, MyData-TRUST a choisi de se focaliser sur un secteur: la santé et plus spécifiquement la recherche clinique. «C’est notre background commun, expliquent les fondateurs Xavier Gobert et Gautier Sobczak, et c’est une industrie très florissante en Wallonie.»

C’est aussi une industrie qui, dans le cadre de ses essais cliniques, brasse énormément de données personnelles et qui se fait régulièrement taper sur les doigts en matière de respect de ces données. Ainsi, 34,4 % de l’ensemble des violations de données dans le monde proviennent du secteur de la santé. En 2019, le nombre de dossiers ‘patient’compromis a même dépassé la barre des 25 millions.

Croissance à deux chiffres

Des chiffres qui montrent que les entreprises de ce secteur ont besoin d’un soutien pour se conformer au cadre du RGPD, ce qu’ont bien compris les fondateurs de My Data-TRUST. Ils ont développé un support multiservice sur la protection des données: sécurité des données, audit, formation, support juridique…

Leur credo: laissez-nous gérer cet aspect et concentrez-vous sur votre métier, la recherche. «Notre but n’est pas de faire des entreprises qui font appel à nous des champions du RGPD, mais qu’elles aient une implémentation correcte des procédures pour éviter les amendes.»

Cette promesse a séduit. En quatre ans, l’entreprise montoise a connu une croissance fulgurante, s’implantant à Paris, à Londres, à San Fransisco et en Roumanie. Actuellement, 40 collaborateurs travaillent au service de 238 clients et le chiffre d’affaires de My Data-TRUST a connu une croissance de 75% entre 2019 et 2020.

Le cœur de cible de l’entreprise, ce sont surtout les PME. «Nous n’avons pas visé les hôpitaux et le Big Pharma, qui pour nous étaient des structures trop grosses. Nos clients sont surtout des sociétés de biotechnologie, de dispositifs médicaux et de télémédecine.»

Pandémie, effet accélérateur

Pour 2021, les perspectives sont encourageantes, les dirigeants tablant sur une croissance de 65% et l’accroissement de ses effectifs à 65 collaborateurs.

Comment? En renforçant ses services au-delà des essais cliniques, en élargissant son domaine de compétences à d’autres règlementations internationales et en développant des services augmentés dans un secteur demandeur d’outils facilitant le quotidien.

Car plus que jamais, la protection des données est au centre des préoccupations des individus et la pandémie a accéléré la prise de conscience d’individus s’interrogeant de plus en plus sur la gestion de ses données.

L’impact mondial du RGPD

Dès sa création, MyData-TRUST a eu une ambition planétaire. Car si le Règlement Général de Protection des Données est une règlementation européenne, sa portée est mondiale. Toute entreprise traitant des données de citoyens européens est tenue de s’y conformer, quel que soit son lieu d’implantation.

Dans le secteur de la recherche médicale, il est très fréquent que des sociétés américaines ou asiatiques adressent une technologie sur le territoire européen ou réalisent des études cliniques en Europe. Elles doivent donc respecter le RGPD et deviennent de potentielles clientes pour MyData-TRUST.

Le RGPD a aussi initié un mouvement de remise à niveau des règles de protection des données dans différents pays, comme aux États-Unis. Pour MyData-TRUST, c’est un autre potentiel de croissance. «Le RGPD est devenu une référence. Si nous sommes capables de nous y conformer, nous le serons pour les autres lois qui ont beaucoup de points de références communes.»

Une formation RGPD en e-learning

Effet de la pandémie: 62% de la population active en Belgique a découvert les joies du télétravail, selon une étude SD Worx. Dans ces circonstances, on se connecte plus et on expose plus ses données. Les protéger devient d’autant plus crucial. Mais comment? Pour répondre à la question, MyData-TRUST a développé le «GDPR e-learning», premier outil de formation en ligne exclusivement dédié au règlement européen de protection des données.

Ces formations, abordent les divers aspects du RGPD de manière très interactive, sur un plan théorique et pratique. L’outil intègre également une évaluation des connaissances et génère un certificat de suivi nominatif, s’adaptant ainsi au besoin de suivi des entreprises.


Nos dernières videos