CORONAVIRUS

Pour sa réouverture, l’horeca bénéficiera d’une TVA à 6%

Pour sa réouverture, l’horeca bénéficiera d’une TVA à 6%

La TVA sera de 6% pour l’alimentaire et les boissons jusqu’au 30 septembre, dans le secteur horeca. EDA

Le gouvernement fédéral annonce une série de mesures pour 835 millions d’euros, destinées à soutenir les secteurs qui vont rouvrir. Une réduction temporaire de la TVA pour l’horeca, notamment.

Le gouvernement réuni en comité restreint (kern) a décidé d’une série de mesures de soutien aux secteurs appelés à rouvrir prochainement portant sur un montant de 835 millions d’euros, a annoncé mercredi le Premier ministre, Alexander De Croo (Open Vld). C’est une manière, pour le gouvernement, de donner un coup de boost aux secteurs amenés à reprendre leurs activités ou qui ne peuvent le reprendre que de manière partielle.

Il a notamment été prévu de baisser la TVA à 6% dans l’Horeca jusqu’au 30 septembre aussi bien sur les boissons (actuellement 21%), alcoolisées ou non, que sur les repas (actuellement 12%).

«Il est normal que nous prenions des mesures de soutien», a expliqué Alexander De Croo ce mercredi, devant la commission Intérieur de la Chambre. Et le Premier ministre a comparé les secteurs appelés à rouvrir, dont l’horeca, à des animaux qui sortent d’hibernation. À l’instar des ours durant cette période, «ils sont tout maigres, n’ont plus aucune réserve», ce qui justifie selon lui ces mesures. Et si la réduction est programmée jusqu’au 30 septembre et pas plus tard, à ce stade, «c’est parce qu’il est difficile de savoir quelle sera la situation à ce moment».

Autres mesures

Pécule de vacances

Les pécules de vacances payés aux ouvriers travaillant dans l’horeca ne sont pas payés directement par l’employeur, mais via une caisse de vacances pour laquelle les employeurs cotisent. La cotisation pour l’année 2021 sera prise en charge par le fédéral, mais les travailleurs toucheront bien leur pécule.

Coup de pouce à l’emploi

Les employeurs qui vont passer à la vitesse supérieure dans leurs activités, dans tous les secteurs, vont pouvoir bénéficier d’une réduction forfaitaire des cotisations ONSS pour le troisième trimestre 2021 (la saison d’été, donc), s’ils récupèrent des salariés mis au chômage temporaire ou engagent des salariés supplémentaires. La réduction s’étendra à maximum 5 employés par établissement.

Les modalités de cette réduction ONSS seront précisées dans les prochaines semaines, mais elles seront plus importantes pour les entreprises les plus gravement touchées ou celles qui ont dû fermer en raison des mesures corona.

Jobs étudiants

Les heures prestées durant le troisième trimestre 2021 par des jobistes étudiants ne seront pas comptabilisées dans leur quota annuel, dont le plafond est fixé à 475 heures.

Chômeurs «corona»

Une série de mesures pour les personnes qui se sont retrouvées au chômage durant la crise:

– la période corona ne sera pas comptabilisée dans le calcul individuel de la période de référence pour l’accès aux allocations de chômage;

– les chômeurs temporaires qui ont changé d’emploi ou ont dû choisir un emploi moins rémunéré verront leur allocation calculée sur base du salaire précédent (le plus élevé);

– les salariés du secteur des métiers de contact non médicaux recevront, comme dans d’autres secteurs, la prime de protection des chômeurs de longue durée.

Droit passerelle

En plus de cette série de mesures de soutien, le gouvernement a décidé de prolonger le double droit passerelle dans l’horeca pour la période du mois de mai, pour les indépendants du secteur, autorisés à rouvrir partiellement (les terrasses) à partir du 8 mai. «Il s’agit d’un montant de 3 228,20 euros pour un travailleur indépendant avec charge de famille et d’un montant de 2 583,38 euros pour un travailleur indépendant isolé. En outre, ce montant doublé est cumulable avec les activités de take-away et de click and collect», rappelle le ministre des Indépendants et PME, David Clarinval (PME).



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos