MUSIQUE

VIDEOS I Après le «Tata Yoyo» de Jim Bauer, 10 autres reprises insolites

VIDEOS I Après le «Tata Yoyo» de Jim Bauer, 10 autres reprises insolites

Jim Bauer: son «Tata Yoyo» est resté sous nos grands chapeaux! -

Il a marqué les esprits avec son étonnante version de «Tata Yoyo», Jim Bauer, l’autre soir à «The Voice France». Nous sommes allés à la recherche d’autres reprises décalées ou insolites… en se limitant toutefois au français.

1. «Tata yoyo» d’Annie Cordy par Jim Bauer

Coup de génie du fils d’Axel Bauer que d’avoir su lire dans le texte de cette rengaine trop entendue et d’allure enfantine d’Annie Cordy, une sorte de complainte d’un travesti mélancolique. En plus de la reprise, assez démente, la dégaine un poil désuète du chanteur ajoute à la force du personnage.

2. «Ma Benz» de Suprême NTM par les Brigitte

«Laisse-moi zoom zoom zang dans ta Benz Benz BenzGirl/ quand tu whine ton bumpa, ça m’rend dingue dingue dingue»!

Ce rap bien chargé de Suprême NTM, contant un délire sexy en Mercedes, devient une ballade acidulée et aérienne avec le duo « Les Brigitte» en 2011. Sans rien changer au texte, vous pouvez vérifier!

3. «Mon légionnaire» d’Edith Piaf par Serge Gainsbourg

Dernier morceau du dernier album de Serge Gainsbourg Under arrest » en 1987) et ...coup de génie ultime, le classique d’Edith Piaf, avec ce légionnaire qui était mince, beau et qui «sentait bon le sable chaud», presque chanté par Gainsbarre sur des arrangements funky.

4. «Même si tu revenais» de Claude François par Barbara

«Même si tu revenais / Je crois bien que rien n’y ferait/Notre amour est mort à jamais/ Je souffrirais trop si tu revenais».

Reprise étonnante et qui date de 1965, année de la sortie de la chanson, l’un des premiers grands succès de Cloclo auquel la grande Barbara donne une dimension plus grave, au point qu’on la croirait écrite pour elle.

5. «Moi Lolita» d’Alizée par Julien Doré

Ses reprises en mode androgynes de « Like a virgin» puis de «Moi Lolita» ont construit la légende de Julien Doré, vainqueur du concours télé «Nouvelle star» en 2007. Au point qu’on a presqu’oublié la version originale de la jeune Alizée, avec son texte signé ….Mylène Farmer en 2000.

Du post-gainsbourg un peu édulcoré où Mylène Farmer s’autocite à travers les vers: «Moi je m’appelle Lolita/ Collégienne aux bas bleus de méthylène / Moi je m’appelle Lolita / Coléreuse et pas mi coton mi laine».

6. «Papayou» de Carlos par Philippe Katerine

On l’a un peu oublié, le joyeux Carlos (fils de Françoise Dolto et décédé en 2008) même si son «Big bisou» a fait toujours son petit effet dans les soirées dansantes.

En voici une reprise de 2010 par l’excentrique Katerine (sous le couvert d’un de ses groupes sporadiques «Francis et ses peintres») et qui donne à la ritournelle d’origine une dimension plus poétique, décalée et bizarre.

7. «Et si tu n’existais pas» de Joe Dassin, par Iggy Pop

On aurait difficilement imaginé Jo Dassin reprenant Iggy Pop, idem pour l’inverse! Et pourtant, celui qu’on surnomme «l’Iguane», l’une des bêtes de scène les plus incroyables de toute l’histoire du rock, a repris (en français) une des slows paisibles et romantiques du créateur de «l’Été indien».

De façon très fidèle en fait. C’était sur un album de reprises en français sorti en 2012 incluant notamment... « Syracuse» d’Henri Salvador et « La vie en rose» d’Edith Piaf.

8. «Paris by Night» de Patrick Juvet par Odieu

Le regretté Patrick Juvet était encore vivant lorque le chanteur bruxellois Didier Odieu, ayant imaginé une sorte d’opération «Discommando» pour ramener un peu d’ambiance dans les rues de Saint-Gilles, a entonné le flamboyant « Paris by night » (1977), défiant l’horaire du couvre-feu. Avec un beau succès sur les balcons. C’était le 5 février dernier. Opération qui reste un «one-shot».

9. «J’ai demandé à la Lune» d’Indochine par la chorale Scala

La chorale flamande Scala & Kolacny Brothers (originaire d’Arschot) a connu depuis 20 ans d’énormes succès avec ses reprises de classiques du rock (dont le célèbre «Creep » de Radiohead). Et puis elle a pioché dans le répertoire français avec notamment cette reprise d’Indochine, finalement très sage. Elles ont même joué par endroits avec le groupe.

10. «Le sous-marin vert» ou les Beatles repris par les Compagnon de la chanson

À l’origine, le sous-marin est jaune, puisque c’est le «Yellow submarine» des Beatles, mais il passe au vert dans la version française des Compagnons de la chanson (ils accompagnèrent Piaf), ce groupe vocal légendaire qui chanta depuis la 2 guerre mondiale jusqu’au… 1985! En 1966, on les sent en grande forme.

11. «Le Poinçonneur des lilas» de Gainsbourg par Starshooter

Des reprises du «Poinçonneur » qui faisait des petits trous depuis 1958, il y en a une kyrielle, des Frères Jacques à Tom Barman de dEUS. Mais voici peut-être la plus touchante et rageuse, celle du groupe français Starshooter, en 1978, sur son premier album, en pleine vague punk.