La cession de Brutélé à Enodia validée par l’assemblée générale

La cession de Brutélé à Enodia validée par l’assemblée générale

Julie Fernandez Fernandez présidente d’Enodia. EdA Hermann

L’assemblée générale d’Enodia a validé la cession de Brutélé.

L’Assemblée générale d’ENODIA réunie ce jour a approuvé à une très large majorité de 88,70% (92,59% des voix favorables exprimées par la Province de Liège et 83,71% des voix favorables exprimées par les Communes) l’opération d’acquisition de 100% des parts de BRUTELE (Société Intercommunale pour la Diffusion de la Télévision).

Il s’agit d’une opération interne au secteur public, qui constitue une étape préalable, mais nécessaire, à l’ouverture du capital de VOO SA à un partenaire stratégique (d’ici fin 2021, voire début 2022 selon le calendrier estimatif actuel).

Pour rappel, BRUTELE et ENODIA (puis NETHYS, aujourd’hui via VOO SA) entretiennent depuis près de quinze années des liens étroits, dès lors qu’elles commercialisent depuis 2006 leurs services de télécommunication et de télévision sous une marque commune «VOO®».