VOO multiplie sa vitesse Internet par 2,5 et rattrape Proximus

VOO multiplie sa vitesse Internet par 2,5 et rattrape Proximus

Une connexion très rapide permet à plusieurs personnes de se connecter simultanément à des services en ligne gourmands, comme le streaming et l’enseignement à distance. leszekglasner - stock.adobe.com

L’opérateur wallon propose à Liège la vitesse de 1 Gbps (gigabit par seconde). D’autres villes et régions suivront.

Contre 15€ de plus par mois, la nouvelle option Gigaboost de VOO dynamite la vitesse de votre connexion Internet à la maison. L’opérateur promet 1 Gbps (gigabit par seconde). C’est 2,5 plus rapide que les 400 Mbps (mégabits par seconde) des abonnements Max, 8 fois plus rapide que les 125 Mbps des packs Relax.

C’est un déploiement progressif. Pour l’instant, seuls les titulaires d’une combinaison Max de «certaines zones de la ville de Liège» sont en mesure de souscrire l’option Gigaboost (15€ par mois, trois premiers mois gratuits). 50 000 adresses liégeoises seraient éligibles.

«Chaque trimestre, nous déploierons le giga dans une nouvelle ville ou une nouvelle région», souligne Cristina Zanchi, directrice commerciale de VOO. Wavre, Charleroi et Evere seraient des cibles potentielles d’ici la fin de l’année.

«Pas que les grandes villes»

«Nous ne sommes pas les premiers à lancer cette vitesse en Belgique», concède Cristina Zanchi, «mais nous entendons être différents à deux niveaux. En premier lieu, nous ne nous concentrerons pas que sur les grandes villes. Nous nous intéresserons aussi aux régions qui sont parfois un peu oubliées. En second lieu, nous mettons tout en œuvre pour faire comprendre aux clients les usages et les situations dans lesquels le gigabit par seconde est utile.»

De la colocation à la grande famille recomposée, de l’espace de coworking à l’entreprise, le très haut débit «répond à l’augmentation du nombre de personnes qui ont besoin d’être connectées simultanément», poursuit la directrice commerciale. «Il répond aussi à l’évolution des usages, comme le télétravail, les cours en ligne, le streaming…»

«VOO est convaincu que nous ne reviendrons pas complètement au monde d’avant», argumente Cristina Zanchi. «Certaines habitudes de ces douze derniers mois vont persister, comme le télétravail. Je suis convaincue que nous ne rentrerons pas au bureau cinq jours sur cinq. Ce qui justifie plus que jamais le besoin de connectivité et de très haut débit dans toute la maison.»

Le paysage belge du très haut débit

Quatre opérateurs proposent des connexions très haut débit (à partir de 300 Mbps) en Belgique:

Proximus. 350 Mbps (mégabits par seconde), 500 Mbps, 1 Gbps (gigabit par seconde) à condition d’être connecté à la fibre optique.

Orange. 400 Mbps via le réseau de VOO en Wallonie, de Telenet en Flandre. 1 Gbps via la fibre optique à Genk, Gand, Diksmuide, Poperinge et Anvers.

VOO. 400 Mbps dans les packs Max. 1 Gbps à condition d’ajouter l’option Gigaboost à un pack Max.

Telenet. 300 Mbps. 1 Gbps à condition d’ajouter l’option Giga Speedboost à une connexion Internet de 200 Mbps ou 300 Mbps.

Dans cette guerre, Proximus est dans une situation plus compliquée que ses concurrents VOO et Telenet. Pour étendre son réseau de fibre synonyme de très haut débit, l’ancien Belgacom est contraint de percer les trottoirs et de connecter les habitations une par une. Objectif: 70% des foyers et des entreprises connectées à la fibre en 2028.

A contrario, VOO et Telenet peuvent s’appuyer exclusivement sur leurs réseaux mixtes qui marient fibre et câble de télédistribution. Nul besoin de mener de grands travaux. La seule modification notable pour le client concerne le changement éventuel de modem.

Des tarifs alambiqués

Sur papier, le tarif de la connexion 1 Gbps semble limpide chez VOO: 15€ par mois de supplément sur un abonnement Max. Prudence, si l’opérateur wallon standardise le passage de 400 Mbps (Max) à 1 Gbps (Gigaboost), la situation est toute différente pour la transition de 125 Mbps (Relax) à 400 Mbps (Max).

Selon le pack, il vous sera demandé un supplément mensuel variant de 9,5€ à… 22€ pour grimper de la vitesse Relax (125 Mbps) à la vitesse Max (400 Mbps). Ce qui touche par extension le prix final d’un pack Max assorti de l’option Gigaboost.

Chez Proximus, le passage de 100 Mbps à 1 Gbps est un brin plus lisible. Selon les formules, un montant de 20€ ou de 31€ par mois sépare la vitesse classique (100 Mbps) de la très haute vitesse (1 Gbps).

Locataire du réseau VOO, Orange facture un montant mensuel forfaitaire de 15€ pour évoluer de 100 Mbps à 400 Mbps.