LIÈGE

Un bus caillassé lors de l’altercation mortelle à Bressoux: les lignes du TEC restent déviées

Un bus caillassé lors de l’altercation mortelle à Bressoux: les lignes du TEC restent déviées

TEC / Facebook

Les lignes de bus TEC déviées et annulées durant le week-end à la suite de l’affrontement à Bressoux (Liège) le resteront lundi, a annoncé la porte-parole Carine Zanella.

Un bus des TEC a été touché par un jet de pierre durant l’altercation entre plusieurs personnes dans le quartier de Bressoux-Droixhe. Plusieurs lignes ont donc été déviées voire annulées durant le week-end. Par mesure de sécurité, la situation restera identique lundi.

«Les lignes 17, 60, 67, 68 et 69 ne passeront pas par ce quartier et la ligne 18 restera supprimée. Nous restons en contact avec les forces de l’ordre et une évaluation de la situation sera faite lundi», précise la porte-parole.

Vendredi aux alentours de 17h00, un Tchéchène âgé de 39 ans a perdu la vie après avoir été abattu par des personnes cagoulées.Vingt-huit personnes également d’origine tchétchène ont été interpellées au niveau de l’Île Monsinavant d’être libérées dimanche. La fouille de leurs véhicules n’a pas été concluante et aucune autre interpellation n’a eu lieu, a indiqué le procureur de division de Liège. Le parquet de Liège confirme en outre qu’il s’agirait d’un affrontement entre bandes de jeunes tchétchènes et kurdes.