article abonné offert

Un collectif dénonce les conditions de vie des demandeurs d'asile au camping à Spa d'Or, à Sart

Le collectif liégeois Migrations Libres fouille depuis des mois pour prouver que la situation des demandeurs d’asile au camping Spa d’Or (à Sart-Jalhay et passé des mains de la Croix-Rouge à celles de la société privée Svasta) est problématique d’un point de vue des droits humains. Leurs recherches sont publiées ce lundi. Que dévoilent-elles?

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 25 des 1220 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?