CYCLISME

Van Aert d’un cheveu devant Pidcock: une photo finish déclare le vainqueur de l’Amstel Gold Race

Le Belge Wout van Aert a pris sa revanche quatre jours après la Flèche brabançonne et remporté d’un souffle l’Amstel Gold Race devant le Britannique Tom Pidcock. Il a fallu l’image de la photo finish pour départager les deux coureurs. L’Allemand Max Schachmann complète le podium.

Si Loïc Vliegen (Intermarché-Wanty-Gobert) animait la course en compagnie d’une dizaine de coureurs, un regroupement général s’opérait à l’entame du dernier tour de circuit.

Wout van Aert (Jumbo-Visma) attaquait alors en compagnie de Tom Pidcock (Ineos Grenadiers) et Max Schachmann (Boha Hanshgrohe). Derrière, sous l’impulsion des Astana de Jakob Fuglsang et des Deceuninck-Quick Step de Julian Alaphilippe, ce qu’il restait du peloton ne parvenait pas à boucher la vingtaine de secondes qui le séparaient du trio de tête.

Photo finish nécessaire

Sous la bannière des 2 km restants, le coureur de Bora était le premier à tenter sa chance. Mais Pidcock et van Aert réagissaient sans trop de difficulté à l’attaque de l’Allemand.

Comme mercredi lors de la Flèche brabançonne, le belge et le Britannique se disputaient la victoire du jour à l’occasion d’un sprint à trois.

Si l’Allemand ne pouvait rien faire face à ses deux concurrents, van Aert et Pidcock se tenaient en moins d’un centimètre: ils n’étaient départagés que grâce à la photo finish, sur laquelle le Belge, quatre jours après la course d’Overijse, terminait cette fois d’un souffle devant le Britannique.

C’est la 21e victoire en carrière pour le Belge de 26 ans, lui qui a enlevé notamment Gand-Wevelgem cette saison.

Van Aert d’un cheveu devant Pidcock: une photo finish déclare le vainqueur de l’Amstel Gold Race
Une Amstel pour le vainqueur: la coutume locale plaît visiblement au Belge. AFP

Michael Matthews (Team BikeEchange) remportait quant à lui le sprint du reste du peloton devant l’inusable Alejandro Valverde (Movistar) et terminait ainsi quatrième de l’épreuve néerlandaise.

Les Belges bien en vue

En tout début de course, un groupe de dix hommes a pris la poudre d’escampette dès le troisième kilomètre de course avec cinq Belges: Edward Theuns (Trek-Segafredo), Stan Dewulf (AG2R Citroën), Sébastien Grignard (Lotto Soudal), Loïc Vliegen (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux) et Kenny Molly (Bingoal Pauwels Sauces WB).

Accompagnés du Français Julien Bernard (Trek-Segafredo), du Néerlandais Maurits Lammertink (Intermarché - Wanty - Gobert Matériaux), de l’Américain Chad Haga (DSM), du Sud-Africain Ryan Gibbons (UAE Team Emirates) et du Norvégien Anders Skaarseth (Uno-X Pro Cycling Team, ils ont compté jusqu’à plus de 4 minutes d’avance sur le peloton.

Vansevenant à terre, Vliegen en tête

A 50 kilomètres de l’arrivée, une chute a notamment impliqué trois Belges dont Mauri Vansevenant (Deceuninck-Quick Step), considéré par son champion du monde d’équipier Alaphilippe comme un pion important du «Wolfpack». Au prix d’un incroyable effort, il a malgré tout pu effectuer la jonction.

Van Aert d’un cheveu devant Pidcock: une photo finish déclare le vainqueur de l’Amstel Gold Race
Vansevenant à terre: il en fallait plus pour décourager le jeune Belge. Photo News

Le peloton a fondu sur le groupe de tête, dont s’était extirpé Loïc Vliegen, à la faveur de l’avant-dernière ascension du Cauberg, à 35 bornes de la ligne.

Van Aert d’un cheveu devant Pidcock: une photo finish déclare le vainqueur de l’Amstel Gold Race
Vliegen seul en tête. Photo News

Le Liégeois, après dix kilomètres d’efforts solitaires, a été repris par Dewulf et le Néerlandais Ide Schelling (BORA-hansgrohe). Ce dernier a directement déposé les deux Belges avant d’être avalé par les favoris dans le Cauberg.t

Apparu très facile, le Slovène Primoz Roglic, équipier de Wout van Aert, a été victime d’un problème technique dans l’ascension, au pire des moments, laissant partir les favoris à la victoire finale.

Wout van Aert succède au palmarès au Néerlandais Mathieu van der Poel, vainqueur en 2019 de la dernière édition.

«Je n’ose y croire»

Van Aert d’un cheveu devant Pidcock: une photo finish déclare le vainqueur de l’Amstel Gold Race
Van Aert a gagné, même s’il ne semble pas y croire lui-même. BELGA
Il a fallu attendre quelques minutes pour connaître le nom du vainqueur de l’Amstel Gold Race. C’est finalement Wout van Aert (Jumbo-Visma) qui s’est imposé, d’un rien, devant le Britannique Thomas Pidcock (INEOS-Grenadiers). «Je n’ose pas y croire mais le jury est venu me voir pour me dire que j’avais gagné», a dit le Belge à l’arrivée.

«C’était vraiment très serré. Normalement, un long sprint est à mon avantage», a dit Van Aert, qui a lancé à près de 250 mètres de la ligne alors que le groupe principal revenait sur le trio de tête, complété par l’Allemand Maximilian Schachmann (BORA-hansgrohe), 3e.

«J’ai pu compter sur Jonas (Vingegaard, ndlr) et Primoz (Roglic, ndlr) pour contrer les attaques en vue du final. Primoz a eu un problème mécanique, ce n’était pas idéal avec les nombreux coureurs INEOS-Grenadiers, mais finalement, je gagne. C’est le principal.»

«Je suis vraiment fier de l’emporter, j’ai fait une bonne course», a ajouté ‘WVA’, d’une étonnante régularité depuis le début de saison avec 11 podiums depuis le début de saison, dont une victoire à Gand-Wevelgem et deux sur les routes de Tirreno-Adriatico.

Le Belge était aussi satisfait d’apporter un succès à son équipe néerlandaise, victorieuse sur son sol. «Frans Maassen (directeur sportif, ndlr) m’a rappelé que c’était la course la plus importante de la saison. Je l’ai gagné, je suis très heureux», a ponctué Van Aert, 14e Belge à s’imposer dans la classique néerlandaise, le premier depuis Philippe Gilbert en 2017.

Vos chez les dames

En début de journée, la Néerlandaise Marianne Vos a remporté la course dames pour la première fois de sa carrière. Elle a devancé ses compatriotes Demi Vollering (SD Worx) et Annemiek Van Vleuten (Movistar).

+ Amstel Gold Race dames: la Néerlandaise Marianne Vos s’impose pour la première fois