FOOTBALL

Licence : Virton ira quand même devant la CBAS

Licence : Virton ira quand même devant la CBAS

EdA Mathieu Golinvaux

Si l'Excelsior Virton s'est vu décerner la licence de D1B cette saison, les dirigeants gaumais n'acceptent pas la mise sous tutelle de l'Auditorat des licences.

Manifestement, l'épisode de la licence n'est pas encore tout à fait terminé pour l'Excelsior Virton. Le club gaumais, qui s'est vu accorder ladite licence par la Commission ad hoc mercredi, en conteste en effet l'un des points : celui qui mentionne que le club devra se soumettre à « un suivi budgétaire conformément à l'article P7.38 du règlement fédéral. » En d'autres mots, des conditions de surveillance (déjà imposées à d'autres clubs auparavant) qui obligeraient le matricule 200 à apporter, mois après mois, les preuves de sa bonne gestion.

Pour divers motifs, l'Excelsior ne s'en accommode pas et a déjà pris contact avec la CBAS pour faire invalider cet extrait du rapport de la Commission des licences. D'ici là, il se trouve donc théoriquement dans la situation d'un club privé de licence. « Mais cela ne saurait la remettre en question », assure cependant Patrice Waltzing, l'un des administrateurs du club. Suite, donc, au prochain numéro.